Ile Maurice: Medicine.mu - Des médecins bénévoles proposent des consultations gratuites en ligne

Depuis l'arrivée du Covid-19, les habitudes ont changé. Avec le confinement, la télé-médecine est devenue un moyen pour le suivi médical entre médecins et patients. Medecine. mu propose d'ailleurs un service gratuit aux Mauriciens.

Avec seulement une connexion Internet, un ordinateur, une tablette, ou un smartphone pour la visioconférence ou dans certains cas avec un simple appel téléphonique, les personnes malades peuvent contacter les médecins depuis leur domicile. Les visites virtuelles remplacent la majeure partie des rendez-vous chez les médecins. Cette nouvelle pratique a été mentionnée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Medicine.mu est le service de soins médicaux virtuels lancés depuis la mi-avril par le Dr Pawan Gopaul, médecin généraliste, et Alvish Sutton, directeur général de Capgraph. «Nous offrons un service 24/7 personnalisé et gratuit selon les besoins de nos patients.

Notre personnel médical, composé exclusivement de plus de 70 Mauriciens, possède plusieurs années d'expérience. À ce jour plus de 600 000 personnes ont visité notre site web», explique le Dr Pawan Gopaul. Medicine.mu propose une gamme de services et soins. Les médecins qui proposent leur aide sont des bénévoles. «Nous sommes tous préoccupés par la pandémie de Covid-19. La télémédecine par Medicine.mu est accessible à tous les Mauriciens qui ne se sentent pas bien pendant le confinement. Nous voulons éviter que les gens se rendent dans les hôpitaux ou les pharmacies inutilement et ne le font que si cela est vraiment nécessaire.»

Le personnel médical fournit des consultations sur la base des informations soumises par les malades. Ce groupe de médecins ont voulu aider à leur manière le pays dans le combat contre le Covid-19.«Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir en tant que médecins pour aider la population mauricienne», a soutenu le Dr Pawan Gopaul.

Toutefois, les fondateurs de ce service expliquent qu'aucune suggestion ne doit être considérée ou interprétée comme un diagnostic clinique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X