Afrique: COVID-19/Changement climatique - Report des discussions de la COP26

En raison de la pandémie de coronavirus, la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a annoncé le report de la COP26, qui devait avoir lieu à Glasgow en Ecosse en novembre prochain.

Alors que la pandémie à contraint la diplomatie climatique internationale à ralentir considérablement, au point de reporter un moment crucial des négociations sur le climat comme la COP 26, l'action climatique doit rester en tête de l'agenda politique cette année, a déclaré Anna Vickerstaff, responsable de la campagne britannique 350.org.

L'épidémie de coronavirus, la chute des prix du pétrole et de la valeur boursière de l'industrie des combustibles fossiles mettent en évidence la vulnérabilité des systèmes économiques actuels aux chocs extérieurs. Anna Vickerstaff invite les gouvernements à mettre à jour leurs contributions nationales pour le climat.

La pandémie de coronavirus à mis en évidence la façon dont le système actuel ne répond pas aux besoins des plus vulnérables et génère de multiples crises, dont la dégradation du climat. La justice sociale, l'équité et les droits des travailleurs doivent être au centre de toute action gouvernementale visant à faire face à ces deux crises, a-t-elle déclaré.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.