Cameroun: Route Ebolowa-Kribi, par Akom II - Bientôt, le début des travaux

Après une longue attente, la réhabilitation de ce tronçon de près de 180 km sera bientôt engagée.

Quartier Ebolowa-Si II, juste au « carrefour de la Douane », se dresse un immense panneau. La grande enseigne indique le démarrage imminent des travaux de construction de la route Ebolowa-Kribi via Akom II, longue de 179,25 km. Nous sommes ici au Point kilométrique zéro où devront débuter les travaux de cet important et stratégique axe routier.

Les signaux d'un espoir longtemps entretenu sont désormais au vert. « L'entreprise est déjà là », annonce, la voix pleine de conviction, Mbengue Mekoame, délégué régional des Travaux publics pour le Sud qui ajoute : « Elle va établir sa base-vie à Akom II et de là, elle aura à se déployer sur deux fronts ».

La réalisation du projet de construction de la route Ebolowa-Akom II-Kribi, avec les voies de contournement des villes d'Ebolowa et de Kribi, et la bretelle d'Akom II, va se faire sur deux lots : le premier concerne le tronçon Ebolowa-Akom II, long de 81,6 km, tandis que le second, qui va d'Akom II à Kribi, est distant de 80 km.

Par ailleurs, la ville d'Ebolowa bénéficiera d'une voie de contournement de 1,38 km et la cité d'Akom II sera reliée à cet axe par une bretelle de 3,99 km. Kribi aussi aura sa voie de contournement longue de 12,31 km et un nouveau pont sera construit sur la rivière Kienke.

En attendant la signature définitive du marché entre l'Etat du Cameroun, à travers le Mintp, et l'entreprise italienne ICM-Construction Limited, l'on note que le projet est d'une envergure réelle.

D'abord, les travaux qui vont aboutir au bitumage de cet axe routier vont coûter plus de 125 milliards de F, chiffre que ressort le contrat commercial disponible.

Ensuite, il est indéniable que cette route revêt une importance stratégique particulière, en ceci qu'elle va désenclaver l'un des plus grands bassins de production agricole et agro-industrielle du Cameroun et, bien sûr, elle va assurer l'écoulement des produits d'exportation et d'importation à partir du port en eau profonde de Kribi.

Le déroulement des travaux, indique-t-on au Mintp, va se faire en plusieurs étapes. D'abord, il sera question de maintenir cette route dans un bon état d'exploitation.

Les grandes pluies arrivent, il n'est donc plus question, pour l'Etat, de voir « la route se couper », au plus grand désarroi des populations et des industries.

Pour cela, ICM-Construction Limited a engagé un sous-traitant pour la réalisation des travaux d'entretien qui vont commencer dans les prochains jours.

Cette phase, qui précède celle des grands travaux devant aboutir au bitumage, va également permettre à ICM-Construction Limited d'investir le site des travaux en y faisant entrer ses engins, des matériaux et autres matériels constituant son plateau technique.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.