Congo-Kinshasa: Kinshasa - Les bourgmestres appelés à orienter l'argent de la rétrocession vers la salubrité

Le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a appelé les bourgmestres à orienter « l'argent reçu vers la salubrité de leurs communes respectives ». Lors de l'échange tenu, le 4 mai dans la salle polyvalente de l'Hôtel de ville, avec les autorités municipales de la capitale congolaise, le chef de l'exécutif provincial a dit notamment attendre de ces responsables des communes l'implantation des poubelles publiques dans les quartiers de leurs entités politico-administratives.

Gentiny Ngobila a, par ailleurs, déploré la lenteur observée depuis quelque temps dans les opérations d'assainissement des communes. Il dit donc attendre des bourgmestres des différentes communes la multiplication des efforts pour matérialiser le programme Kinshasa Bopeto à travers la capitale. Le gouvernement provincial de Kinshasa, a fait observer le numéro un de la capitale congolaise, a payé aux communes l'argent de la rétrocession. Ce, en dépit des difficultés financières énormes que rencontre la ville liées au Covid-19 et les dettes laissées par le gouvernement passé.

L'eau en sachet interdite dans la ville

Dans le but de rendre la ville de Kinshasa propre et relevant les méfaits des sachets plastiques, le gouverneur Gentiny Ngobila a recommandé à ses interlocuteurs de faire appliquer la mesure interdisant la vente d'eau en sachet à travers la ville. Il leur a demandé de s'appuyer sur la police pour arriver à faire appliquer ces recommandations. Il est rappelé dans ce chapitre que certaines des autorités municipales, dont le bourgmestre de Bandalungwa, Bayllon Thierry Gaibene, et celui par intérim de Matete, l'ingénieur Raphaël Kasongo, continuent à faire appliquer ces ordres de la hiérarchie urbaine. Dans son action, on voit l'autorité de Matete descendre dans les quartiers de sa municipalité en vue de fermer ces usines de fabrication d'eau en sachet. Il y a peu, des lots d'eau en sachet confisqués était visible devant la police de cette municipalité. Mais, dans les vidéos qui ont circulé, le maire de Matete a sensibilisé ses administrés et a demandé aux producteurs d'eau en sachet de se conformer aux décisions de la hiérarchie de la ville.

Tous dans la riposte au Covid-19

Parlant de la pandémie du coronavirus, le gouverneur Ngobila a invité les bourgmestres à intensifier la sensibilisation de la population kinoise sur les règles d'hygiène et les mesures barrières. Le numéro un de Kinshasa a notamment insisté sur le port obligatoire des masques ou cache-nez, qui a été rendu obligatoire par une décision provinciale. Gentiny Ngobila a, par ailleurs, confié la tâche de veiller au respect de toutes les mesures prises dans le cadre de la lutte contre cette pandémie à Kinshasa, à son ministre par intérim chargé de l'Intérieur. Il est rappelé que pour non-respect des recommandations sur l'assainissement de la ville et autres, certains bourgmestres avaient été suspendus. Leur intérim est assuré, jusqu'à ce jour, par leurs adjoints.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.