Ile Maurice: Stocks disponibles suffisants de farine, riz, pommes de terre et oignons

communiqué de presse

Le ministre du Commerce et de la Protection des Consommateurs, M. Yogida Sawmynaden, a assuré la population que le pays dispose d'une réserve suffisante de riz et de farine pour une période de trois mois. Il intervenait à l'Assemblée nationale. Il a indiqué que la State Trading Corporation(STC) a pris des mesures nécessaires à cet effet.

Le ministre a ainsi donné des informations sur les réserves disponibles :

· Stocks de riz blanc à long grain

o Au 30 avril 2020, 3 370 tonnes métriques représentant 48 jours de consommation.

· Stock de riz basmati

o Au 30 avril 2020, 5 936 paquets de cinq kilos devant durer jusqu'à la fin du mois de mai.

o Deux chargements de 75 tonnes métriques dans des emballages de 20 kilos sont attendus le 7 mai, et deux autres cargaisons de 175 tonnes métriques dans des emballages de cinq kilos seront à Maurice le 14 mai. Ces stocks devraient durer jusqu'au mois d'août 2020.

· Farine de blé

o Au 30 avril 2020, la STC disposait de 3708 tonnes métriques de farine, soit l'équivalent de 11 jours de consommation

o Les Moulins de la Concorde ont un stock de 1200 tonnes métriques de farine.

· Grains de blé

o 40 500 tonnes métriques de grains de blé, représentant trois mois et demis de consommation de farine, sont stockées dans les silos de la compagnie Les Moulins de la Concorde.

o Les Moulins de la Concorde attendent un chargement de 31 500 de grains de blé au début de juillet.

Réserves en pommes de terre, oignons et ail

Les stocks actuels et attendus de pomme de terre, d'oignon et d'ail de l'Agricultural Marketing Board (AMB) sont amplement suffisants jusqu'à la période de récolte. La cultivation locale de pommes de terre a débuté et la récolte se fera mi-juillet. Les oignons seront récoltés au mois d'août.

C'est ce qu'a précisé l'Attorney général et ministre de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, lors de son intervention à l'Assemblée nationale aujourd'hui.

Avant le confinement, l'AMB avait prévu d'importer des pommes de terre et oignons en vue de renforcer ses réserves stratégiques en attendant la période de récolte locale. Des quotas pour acheter des pommes de terre et des oignons à l'étranger ont aussi été alloués à 34 importateurs du privé.

Pendant le couvre-feu sanitaire, l'AMB a reçu 3 163 tonnes de pommes de terre de l'Egypte et de l'Inde, et 2 212 tonnes d'oignons du Pays Bas, de l'Afrique du Sud et de l'Inde. En outre, 2742 tonnes de pommes de terre et 1 260 tonnes d'oignons sont attendues vers le 12 juin.

Le ministre a souligné qu'à aucun moment, il n'y a eu de pénurie d'oignons, de pommes de terre et d'ails, et que tout a été fait, pendant la période de confinement, pour garantir un approvisionnement suffisant et durable.

« Toutefois, dans les premiers jours de confinement, les membres du public ont eu quelques difficultés à s'approvisionner en raison de la fermeture de certains points de vente habituels et des perturbations dans des chaines de distributions », a affirmé M. Gobin. L'AMB a dû donc livrer ses produits aux hôpitaux et autres institutions directement.

En outre, des revendeurs sans scrupules ont tenté d'exploiter la situation en accumulant des stocks au détriment des consommateurs, d'où l'imposition de prix fixes par le gouvernement dès le 23 mars. Il est à noter qu'une vingtaine de contraventions a été émise contre certains revendeurs de pommes de terre et d'oignons.

Revoir le mode de fonctionnement de l'AMB

« Les contraintes du couvre-feu sanitaire et de confinement ont permis à l'AMB de repenser l'ensemble de ses processus et pratiques », a déclaré M. Gobin. L'organisation a revu ainsi ses modes d'opérations et ses critères de ravitaillement, basés sur un nouveau paradigme, et travaille directement avec des hypermarchés, supermarchés et boutiques.

Selon le ministre, l'ouverture prochaine des points de vente au détail de l'AMB à travers le pays avec un système sans monnaie permettra une décentralisation de ses services.

#ResOuLakaz #BeSafeMoris

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X