Ile Maurice: COVID - 19 - Des mesures pour éviter le chômage de masse et une baisse de la capacité de production

communiqué de presse

« Nous sommes et resterons concentrés sur le développement économique et social du pays pour aider à prévenir le chômage de masse, mais aussi afin de préserver la capacité de production de notre économie pour amorcer la reprise, » a déclaré le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy, à l'Assemblée nationale aujourd'hui.

Le grand argentier est revenu sur les différents dispositifs destinés aux entreprises actuellement confrontées à des difficultés économiques et pour éviter les licenciements après la levée du couvre-feu.

Ces mesures, a-t-il déclaré, démontrent l'engagement indéfectible du gouvernement envers les Mauriciens. Celles-ci comprennent

le Programme de soutien de la Banque de Maurice (BoM) ;

le Plan de soutien aux entreprises ;

le Wage Assistance Scheme qui permet aux salariés des entreprises, qui ont subi les effets néfastes de la pandémie de Covid-19 et les restrictions liées au confinement, de bénéficier d'une aide directe de l'Etat; et

Le plan d'assistance au secteur informel, lancé pour soutenir les travailleurs indépendants.

Les initiatives de la BoM

Selon Dr Padayachy, la BoM, à travers son programme de soutien, a introduit une aide exceptionnelle sous forme de prêts disponibles par l'intermédiaire des banques commerciales.

Cette initiative qui s'élève à Rs 5 milliards permet de répondre aux besoins de trésorerie et de fonds de roulement des opérateurs économiques qui sont durement impactés par le Covid-19.

En outre, dès le 10 mars 2020, le Comité de politique monétaire de la BoM a décidé d'abaisser son taux directeur de 3,35 % à 2,85 %, puis de 2,85 % à 1,85 %.

Ces baisses historiques, a dit Dr Padayachy, contribuent à soutenir le crédit, l'investissement et la consommation, qui sont des variables indispensables pour maintenir et créer l'emploi.

Dans le but de relâcher la tension pesant sur les acteurs économiques du pays, la BoM a assoupli ses directives auprès des banques commerciales pour que celles-ci puissent accorder un moratoire de six mois sur le remboursement du capital pour les prêts existants, contractés par des entreprises a fortiori touchées par le Covid-19.

Une ligne de crédit spéciale en devises étrangères d'un montant de USD 300 millions (environ Rs 12 milliards) a également été créée pour soutenir les opérateurs ayant des besoins en devises étrangères.

D'autre part, la BoM a demandé aux banques commerciales d'accorder aux ménages un moratoire de six mois sur le remboursement du capital des prêts immobiliers pour protéger le pouvoir d'achat des ménages.

Concernant les entreprises dépendantes de l'importation, le ministre des Finances a souligné que la BoM a établi un accord de change entre le dollar et la roupie avec des banques commerciales pour un montant de USD 100 millions.

Cet accord permettra aux entreprises axées sur l'importation de pouvoir bénéficier d'un soutien face à leurs besoins en devises étrangères.

Le Plan de soutien aux entreprises

En ce qu'il s'agit du Plan de soutien aux entreprises, il a rappelé que le gouvernement a proposé un ensemble de mesures complémentaires, notamment pour encourager les banques commerciales à octroyer des prêts aux entreprises encourant des difficultés économiques. A cet effet, la State Investment Corporation leur accorde les garanties suivantes :

pour les opérateurs économiques dont le chiffre d'affaires est inférieur ou égal à Rs 50 millions, une garantie de 60 % des facilités de crédit ; et

pour les opérateurs économiques ayant un chiffre d'affaires supérieur au seuil de Rs 50 millions, la garantie est de 50 % des facilités de crédit.

Le grand argentier a également évoqué la possibilité pour les entreprises dont le chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas les Rs 10 millions et qui ne peuvent obtenir de financement auprès des banques commerciales de contacter la Banque de développement de Maurice.

Cette dernière met à leur disposition un fonds de roulement à hauteur de Rs 1 million par entreprise. Une somme de Rs 1 milliard a été prévue à cet effet.

Aussi, la State Investment Corporation Ltd et le SME Equity Fund Ltd offrent un financement par actions aux entreprises afin d'améliorer leur ratio d'endettement et, de ce fait, leur accès aux facilités de prêt pour lesquelles un montant de Rs 4 milliards a été alloué.

#ResOuLakaz #BeSafeMoris

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X