Nigeria: L'Iswap revendique les attaques près de la frontière du Nigeria

Des affrontements se sont produits dans le sud du Niger entre forces armées et l'Iswap, la branche de Boko Haram affiliée à l'Etat islamique.

Cela s'est produit dimanche 3 mai, mais l'action a été revendiquée ce mercredi 6 mai par l'Iswap, qui affirme avoir tué cinq soldats. Hier nuit, les autorités nigériennes ont de leur côté livré leur version de ces affrontements, faisant au moins deux morts côté militaire et trois blessés.

C'est une courte vidéo de deux minutes, diffusée par la branche ouest-africaine de l'Etat islamique. On y voit notamment, plusieurs hommes armés attaquer ce qui semble être un poste militaire. Impossible en revanche de dater ou de localiser ces images avec précision. Les insurgés saisissent des véhicules et des stocks de munitions.

Le ministère nigérien de la Défense précise que deux attaques se sont produites dimanche. L'une à la mi-journée : l'armée affirme avoir intercepté « une colonne de véhicules provenant de Tumbun Fulani », localité située à 24km au nord-est de Bosso. La seconde attaque s'est produite vers 17h45, au niveau du poste frontalier avec le Nigeria. Le ministère nigérien de la Défense déplore deux morts, mais affirme que 50 personnes ont été « neutralisées » dans le village nigérian de Dumba'a.

« On pouvait entendre des échanges de tirs nourris : c'était comme un orchestre qui a duré deux heures », raconte un habitant de Diffa, peu surpris par cette attaque : en cette période de l'année, la rivière Komadougou Yobé est sèche, et les jihadistes venant souvent du Nigeria voisin, la franchissent pour rançonner les habitants ou attaquer les positions de l'armée.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.