Centrafrique: COVID-19 - L'ONU accorde douze millions de dollars à la RCA

L'Organisation des Nations unies (ONU) ont alloué douze millions de dollars de leur Fonds humanitaire pour soutenir la réponse multisectorielle d'urgence en République centrafricaine (RCA). Cette allocation financière d'urgence servira également à la réduction de la propagation de la pandémie du Covid-19.

« L'allocation du Fonds humanitaire permettra aux acteurs humanitaires en première ligne de couvrir les besoins humanitaires les plus critiques dans les préfectures de Bamingui-Bangoran, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Haut-Mbomou, Mambéré-Kadei, Mbomou, Nana-Gribizi, Nana-Mambéré, Ombella M'Poko, Ouaka, Ouham et Ouham-Pendé », a déclaré Denise Brown, coordonnatrice humanitaire pour la RCA. Ce financement permettra à trente-quatre partenaires humanitaires de mettre en œuvre des projets prioritaires dans les secteurs de la santé, l'eau-hygiène-assainissement, la gestion des sites de déplacés, les abris et articles ménagers essentiels, la nutrition, la sécurité alimentaire, la protection et la logistique.

Par ailleurs, les besoins critiques du Plan de réponse humanitaire bénéficieront d'une enveloppe à hauteur de neuf millions de dollars, et ceux liés au Covid-19 seront couverts avec une enveloppe de trois millions de dollars. Selon l'ONU, plus de 2,6 millions de personnes, soit la moitié de la population, a besoin d'assistance humanitaire et de protection. La RCA compte également près de sept cent mille déplacés internes. Et seul le tiers de la population a accès à l'eau potable.

Les Nations Unies pensent que la République centrafricaine doit faire face à « des besoins croissants dans un environnement à indicateurs humanitaires fortement dégradés, surtout en pleine épidémie du nouveau coronavirus ». De son côté, l'Organisation mondiale de la santé a annoncé que la RCA a recensé, à la date du 5 mai, quatre-vingt-quatorze cas confirmés de Covid-19, mais aucun décès. Cependant le pays enregistre le deuxième taux de mortalité maternelle et le troisième taux de mortalité infantile les plus élevés au monde.

D'autre part, les humanitaires sont parfois exposés au danger et rencontrent des difficultés pour acheminer une aide vitale à ceux qui en ont le plus besoin. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU, cent vingt et un incidents ayant touché les humanitaires ont été enregistrés au premier trimestre de l'année, dont deux morts et huit blessés.

A noter que le Plan de réponse humanitaire 2020 n'est financé qu'à hauteur de 28%, soit 113,4 millions de dollars sur les 401 millions requis. « Je suis très reconnaissante envers les bailleurs de fonds pour leur confiance envers le Fonds humanitaire, car il s'agit d'un instrument de financement flexible pour une réponse humanitaire efficace, rapide et coordonnée », a relevé la coordonnatrice humanitaire. Ces fonds supplémentaires arrivent à point nommé d'autant que la situation humanitaire continue de se détériorer en Centrafrique. Mais l'ONU a encore besoin de plus de trois cents millions de dollars pour ses opérations en République centrafricaine.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.