Congo-Brazzaville: Coronavirus - Une réunion d'évaluation de la gratuité d'eau et de l'électricité

La séance de travail a mis autour d'une table la Présidence de la République, la Régie de distribution d'eau (Régideso) et la Société nationale d'électricité (Snél).

La rencontre d'évaluation technique des mesures de gratuité d'eau et de l'électricité durant la période de la pandémie du coronavirus prises par le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, entre le cabinet du chef de l'Etat et les responsables de la Régideso et de la Snél a eu lieu le 6 mai 2020 dans la salle des réunions du Palais de la nation à Gombe.

Dans leurs échanges, les deux experts de la Présidence, Eboma Ablavy et David Mukeba, respectivement conseiller au Collège des Mines et Énergies et conseiller au Collège des Infrastructures, et les délégations de la Régideso et la Snél, ont fait le constat que cette mesure de gratuité a un coût qui doit être pris en charge par le gouvernement en vue de permettre à ces deux sociétés de continuer à fonctionner et à servir leurs abonnés.

A l'issue de cette réunion, il a été décidé que la probabilité de maintenir cette mesure de gratuité soit soumise au président de la République, avec tous les éléments relevés par toutes les parties. Il est, en effet, rappelé que le chef de l'Etat avait, dans le cadre des mesures de riposte à la pandémie du coronavirus, a décidé de la gratuité de l'eau et de l'électricité pour deux mois. Cette mesure, selon des sources de la présidence, a visé à faciliter la vie aux populations des différentes provinces qui seraient soumises à des contraintes liées à cette guerre contre le Covid-19.

Aussi est-il rappelé qu'une mesure pareille avait été prise par l'ancien chef de l'Etat, Laurent-Désiré Kabila, en 2008, en vue d'encourager la population du district de Tshangu, pour avoir défendu la capitale contre l'envahissement des rebelles rwandais venus de Kigali, qui ont attaqué la RDC à partir de la base militaire de Kitona, dans le Kongo central, Bas-Congo de l'époque. La population de cette partie de la capitale congolaise se rappelle que cette mesure, qui n'avait concerné que la fourniture d'eau, avait, malheureusement, accentué la mauvaise qualité de la desserte et de service de la Régideso dans ce district compté parmi les quatre de la ville-province de Kinshasa.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.