Burkina Faso: Tribunal de grande instance de Ouagadougou - Cinq nouveaux notaires prêtent serment

Cinq notaires ont prêté serment au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, le mercredi 6 mai 2020. Ces notaires ont désormais la tâche de garantir l'authenticité des actes conclus entre différentes parties.

Le cercle des notaires burkinabè s'est agrandi avec 5 nouveaux notaires nommés en conseil de ministres en décembre 2019. Ils ont ainsi prêté serment le mercredi 6 mai 2020, au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou (TGI). Stéphanie Moussiané, Fatoumata Ouédraogo, Maxime Somé, Ange N'Pow et Thierry Zida ont juré d'être intègres, probes et loyaux dans l'exercice de leur métier. Selon Me Stéphanie Moussiané, après la nomination, la prestation de serment l'installe dans sa fonction de notaire. « L'Etat me fait détentrice de son sceau et cette détention est forte d'honneur et empreinte de responsabilité », a-t-elle soutenu.

A travers ce serment, Me Moussiané a dit éprouver un sentiment de satisfaction. Elle a promis d'accomplir sa mission avec probité, délicatesse et loyauté qui vont avec, pour relever les défis qui se présenteront. Le président de l'Ordre des notaires, Soumaïla Dakuo, a rappelé à ses nouveaux collègues les notions de respect et de courtoisie que le notaire doit véhiculer dans ses rapports avec les différents acteurs avec lesquels ils seront amenés à travailler. Il les a invités à prôner l'apaisement dans les différents contentieux. « La prestation de serment qui a été l'objet de procès, ne doit pas nous diviser », a-t-il espéré.

Il a souhaité plutôt que cela soit un atout pour fortifier les notaires et un motif d'union et de solidarité dans la diversité. « Je vous invite à regarder dorénavant vers l'avenir », a-t-il terminé. Le notaire, selon la loi burkinabè, est un officier public nommé pour assurer un service public de la preuve. Il est chargé de donner un caractère plus authentique à un document, qu'il soit un contrat ou une convention par exemple.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.