Cameroun: Arnaque sanitaire - Lettre ouverte de Jean Blaise Gwet au Premier ministre chef de gouvernement

A Monsieur le Premier Ministre Chef de Gouvernement...Excellence Monsieur le Premier Ministre, je viens de prendre connaissance, comme de nombreux compatriotes à travers les réseaux sociaux, du bon de commande N°0126/020/MINSANTE/COVID19 du 09 avril 2020, passé de gré à gré par le Ministère de la Santé au bénéfice de l'entreprise RED MEDICAL BP 1105 Yaoundé, Téléphone 662 405 582, pour la livraison de matériels médicaux dans le cadre de la lutte contre le COVID 19.

Connaissant votre fermeté et engagement en matière de lutte, aux côtés du Chef de l'Etat, contre nombre de fléaux qui minent notre société, au rang desquels, la corruption et le détournement des deniers publics, je n'ai pas manqué de marquer mon étonnement quant aux niveaux excessivement élevés des prix desdits matériels.

Parallèlement, il circule toujours sur les mêmes réseaux sociaux, des vidéos postées par des compatriotes ayant essayé d'entrer en contact avec ladite entreprise qui, après investigations, n'a été que créée récemment - pour les besoins de la cause, dirions-nous ? - avec un numéro de téléphone douteux, aucune situation géographique locale connue, ni sur la plateforme des réseaux sociaux, ni site-Web ne lui sont attribués, qu'une boîte postale(BP) lui est reconnue.

Excellence Monsieur le Premier Ministre, depuis le déclenchement de cette affaire, notre pays est la risée de toutes les communautés africaines en Europe. Garder le silence face à un tel scandale serait de ma part, un acte de trahison.

Il vous sied de vous souvenir très certainement, lors de notre dernière rencontre, que je vous ai rassuré de mon vœu le plus cher, en tant que leader politique proche du pouvoir, de vous voir réussir dans la mission que le Président de la République vous a confiée et que, si d'aventure ma modeste contribution était requise, je serais très honoré de vous apporter tout mon soutien.

C'est le sens de l'offre de matériels que je vous ai faite pour le même matériel, à raison de 158 365 900 F CFA (ci-joint copie de pro forma).

A ce jour, je n'ai malheureusement jamais reçu la moindre réponse.

Mais à ma grande surprise, le MINSANTE passe une commande pour le même matériel à une entreprise inconnue des Camerounaises et des Camerounais, pour un montant deux et demi fois plus cher, soit un manque à gagner de 200 000 000 (deux cents millions de F CFA) pour l'Etat.

Monsieur le Premier Ministre,

Sauf erreur de ma part, l'argent ainsi dépensé provient du fonds de solidarité nationale initié par le Président de la République dans lequel figurent ses deniers personnels, ainsi que ceux de nombreux contributeurs. Détourner cet argent n'est pas seulement un crime économique, mais aussi et surtout, une atteinte à l'honorabilité du Chef de l'Etat.

C'est la raison pour laquelle nous sommes dans l'espoir que vous saurez dénouer les écheveaux de cette affaire et en tirer toutes les conséquences administratives, judiciaires, politiques et sociales. Afin de mieux gérer les fonds du COVID-19, nous vous proposons Monsieur le Premier Ministre de mettre en place un comité d'éthique et de transparence, tout en veillant à mettre sur pied une mercuriale de prix hors taxes, spécialement pour ces équipements sanitaires et pendant cette période du COVID-19.

Excellence Monsieur Le Premier Ministre, au risque de voir détourner à travers la surfacturation la moitié des Milliards de FCFA, allouée à la lutte contre le COVID-19, il serait juste de veiller à la mise sur pied, d'une mercuriale exceptionnelle hors taxes à des prix non loin des coûts de productions et transports : La vie de nos compatriotes n'a pas de prix.

Quant à moi, je reste disponible pour vous accompagner, au mieux de mes potentialités, afin de vous aider à remplir vos hautes fonctions.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de ma considération distinguée.

Le Président National du MPCC

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.