Guinée Bissau: Mercato - Le PSG connait le prix à payer pour Dayot Upamecano

Auteur d'une excellente saison avec le RB Leipzig, Dayot Upamecano est très convoité sur le marché.

Le défenseur français d'origine bissau-guinéenne pourrait rejoindre une grosse écurie l'été prochain. Si l'on se fie aux demandes qui sont de plus en plus insistantes.

Pour s'attacher les services d'Upamecano, les courtisans savent désormais à quoi s'en tenir. Selon le média allemand Bild, Leipzig devrait laisser sa pépite contre la somme de 40 millions d'euros.

Malgré les convoitises de Manchester United, du Bayern Munich et du Real Madrid, le PSG semble être le club qui aurait urgemment besoin des services du défenseur de 21 ans.

Thiago Silva est en fin de contrat cette saison et la direction francilienne est à la recherche de son remplaçant. Même si ces derniers semaines une prolongation de son bail est évoqué.

Formé à Valenciennes, Dayot Upamecano a séduit toute l'Europe cette année. Ayant rejoint Leipzig en 2017, l'international espoirs français a gravi les échelons et est devenu un pion essentiel dans l'effectif de son club.

Avec ses belles performances sur le plan défensif, il permet à son équipe d'être toujours en course pour le titre en Bundesliga et rêver d'aller plus loin en Ligue des Champions (après avoir battu en 8èmes de finale Tottenham).

A La Une: Guinée Bissau

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.