Afrique de l'Est: L'Éthiopie admet avoir abattu «par erreur» un vol humanitaire en Somalie

L'Éthiopie admet avoir abattu un avion kényan transportant de l'aide humanitaire dans le sud-ouest de la Somalie. Le crash s'est déroulé en début de semaine dernière et les six passagers, kényans et somaliens, sont décédés. Les autorités éthiopiennes parlent d'une erreur dans un communiqué adressé à l'Union africaine.

Il s'agissait d'un avion privé de la compagnie African Express Airways. À bord, se trouvait du matériel humanitaire et médical pour aider la Somalie dans sa lutte contre le coronavirus. Le crash a eu lieu lundi dernier, alors que l'avion devait se poser non loin du camp militaire de Bardale, dans le sud-ouest du pays. Les autorités kényanes et somaliennes enquêtaient depuis sur ce drame jugé suspect qui ravivait les tensions entre les deux voisins.

L'Éthiopie admet finalement être responsable de « l'incident », selon ses propres termes, résultat d'une erreur de communication de ses troupes au sol. L'armée éthiopienne est en effet déployée dans la région pour sécuriser le camp militaire de Bardale contre les attaques du groupe terroriste des shebabs.

L'Éthiopie défend ses hommes. « L'avion avait un comportement inhabituel, volant à faible altitude, comme s'il cherchait une cible pour commettre un attentat-suicide », précisent les autorités. L'Éthiopie se dit prête à collaborer avec le Kenya et la Somalie pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.