Cote d'Ivoire: COVID-19 - Ministère du Tourisme et des loisirs/Siandou Fofana : « Je voudrais rassurer les acteurs du secteur que nous nous employons à leur garantir une réponse efficace»

Après la réunion du Conseil national de sécurité qui s'est tenue le Jeudi 7 mai 2020, suivie de l'adresse à la Nation du Président de la République, le ministre du Tourisme et des loisirs s'est adressé aux acteurs du secteur.

A l'issue du Conseil national de sécurité qui s'est tenu le Jeudi 7 mai 2020, le Président de la République a adressé un message fort à la nation au sujet de la gestion de la pandémie à coronavirus.

D'importantes mesures ont été prises visant à un allégement des différentes restrictions en ce qui concerne les villes de l'intérieur. Le secteur que j'ai l'honneur de diriger est concerné à plus d'un titre, et c'est pourquoi, nous avons jugé utile de revenir sur ces différentes mesures.

Vous me permettrez de rappeler les différentes mesures prises par le Président de la République lors de son message à la nation concernant le secteur du Tourisme, de l'Hôtellerie et des Loisirs.

Ensuite, vous présenter les actions réalisées par le ministère du Tourisme et des loisirs dans le cadre de la pandémie à coronavirus, et enfin apporter quelques éléments de réponse aux préoccupations des acteurs du secteur après avoir pris connaissance de leurs doléances.

Il s'agit pour nous de rappeler la mise en place par le Gouvernement de fonds de soutien et d'appui devant aider à la reprise d'activité et au soulagement des employés frappés par des mesures de licenciement technique.

1. Les actions menées par le ministère du Tourisme et des loisirs dans le cadre du COVID-19

Les restrictions décidées par le Gouvernement ont entraîné la fermeture des établissements de tourisme et de loisirs et l'impact sur le secteur est très important.

Depuis le début de la pandémie à coronavirus, le ministère a effectué une sensibilisation de l'ensemble des acteurs du secteur et la distribution de kits sanitaires aux différentes faitières.

Conscient des interrogations liées à cette situation, le ministère a mis en place trois (3) lignes téléphoniques afin de permettre le recensement des préoccupations des opérateurs.

Aussi, avons-nous eu à cœur de créer un cadre d'échange et de concertation à travers des rencontres tenues par le Conseil National du Tourisme et Côte d'Ivoire Tourisme. Ces rencontres continuent et sont fructueuses de par les idées et les solutions élaborées.

Et nous sommes persuadés d'avance que tout ceci nous permettra d'aboutir à la rédaction d'un document de cadrage et de redécollage des activités, en tenant compte du nouveau contexte imposé par la pandémie, à soumettre très prochainement au Gouvernement, comme l'a souhaité le Premier ministre en vue de la prise de mesures spécifiques pour booster le secteur.

2. La décision qui découle du message du Président de la République

Pour rappel, à l'intérieur du pays désormais :

- Le couvre-feu est levé depuis hier, vendredi 8 mai 2020 ;

- Les mesures de restriction qui visaient les restaurants, les maquis, les bars, les boîtes de nuit, les cinémas et les lieux de spectacles ont été suspendues ou levées ;

- La mesure de restriction de rassemblement de population initialement plafonnée à 50 personnes passe à 200 personnes ; ce qui voudra dire que désormais les salles de réunion dans les hôtels et autres évènements pouvant regrouper 200 personnes sont rendues possibles néanmoins, il est impératif que les mesures barrières et de distanciation sociales soient respectées.

- C'est l'occasion de rappeler aux hôteliers et restaurateurs, tenanciers de maquis et de bars que le dispositif sanitaire sera maintenu jusqu'à fin 2020.

Ainsi, nous demandons à l'ensemble des acteurs du secteur qui ont ouvert depuis le vendredi 8 mai 2020, d'avoir à appliquer les mesures de distanciation physique et de protection au sein de leurs établissements et de se doter systématiquement de moyens de contrôle de la température et de lavage des mains à l'entrée de leurs établissements.

Suite à la levée des restrictions à l'intérieur du pays, j'ai instruit les directeurs régionaux et directeurs départementaux d'effectuer un suivi strict de l'application des mesures de sécurité sanitaire édictées par le Gouvernement, afin que chaque acteur joue son rôle.

Par ailleurs, la réouverture des établissements d'enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur commande que pour la restauration et les activités de loisirs aux alentours desdits établissements, les mêmes mesures de distanciation physique et de protection soient respectées.

3. Mise en place des fonds de l 'Etat

Le Gouvernement a mis en place un plan de soutien économique, social et humanitaire en vue d'aider les entreprises et les familles vulnérables à faire face aux baisses de revenus liées à cette pandémie.

Ce plan est soutenu par le secteur privé, la société civile ainsi que les partenaires techniques et financiers.

Cette belle coopération entre toutes les composantes de notre population, aidée en cela par les bailleurs, facilite la mise en place d'instruments de soutien inédits dans notre pays, avec la création de Quatre (4) fonds et la mise en place d'un financement spécifique pour le secteur agricole.

A ce jour, un total de 190 milliards de FCFA a été décaissé à savoir 50 milliards de FCFA pour le fonds de solidarité, 40 milliards pour le fonds de soutien aux PME et 30 milliards pour le fonds de soutien aux Grandes entreprises.

Au regard des urgences des besoins, le Président de la République a voulu que des dispositions transitoires soient adoptées en vue de commencer les premiers décaissements à apporter aux secteurs les plus touchés à partir du vendredi 15 mai 2020. Notre secteur qui a été visé par les différentes mesures gouvernementales de fermeture des établissements dans la lutte contre le Coronavirus est concerné à plus d'un titre dans les cas les plus urgents. Il revient aux acteurs du secteur de faire diligence dans le bouclage de leurs dossiers.

Ainsi, Les fonds mis en place par le Gouvernement permettront de soulager les entreprises du secteur. Nous invitons donc, chacune d'entre elles à travailler avec nous, afin de leur permettre d'émarger sur les différents fonds en vue d'obtenir un soutien de la part du Gouvernement pour la reprise de leurs activités.

C'est pourquoi, j'ai mis en place une équipe de travail dédiée à l'assistance des acteurs du secteur dans la réalisation de dossier d'éligibilité à l'un des différents fonds mis à disposition par l'Etat auprès du Guichet Unique du Tourisme.

Je voudrais rassurer les opérateurs économiques du secteur que nous nous employons à leur garantir une réponse efficace lors de cette pandémie car celle-ci appelle à une réflexion sur la nouvelle structure économique qui met notre secteur au cœur de ce nouveau dispositif productif.

Je vous remercie !

Siandou Fofana

Ministre du Tourisme et des Loisirs

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.