Burkina Faso: Royaume du Gulmu - Un nouveau patriarche choisi pour le trône

Le Gulmu était sans roi depuis la disparition dans la nuit du 16 au 17 août 2019 du Kupiendieli. Cette vacance du trône a pris fin le week-end écoulé, avec l'intronisation d'un nouveau chef. Midierba Thiombiano (Ils m'appartiennent en langue française) est le 32e heureux élu de la dynastie qui tiendra désormais le bâton de règne.

Commerçant de matériaux de construction de son état, ayant été pendant longtemps le seul représentant de plusieurs marques de ciments, le nouveau chef du Gulmu, âgé d'une soixantaine d'années, selon certains observateurs de la scène coutumière de la région, bien que très connu dans la région, n'était pas du tout attendu.

Surprise générale donc. Des 25 candidats au départ, il ne ferait partie d'aucune de la dizaine de familles pouvant prétendre au trône.

On sait seulement qu'il est de la lignée de leurs Majestés les 18e, 20e et 22e rois du Gulmu, respectivement Yenkilma, Yempabou et Yenkuali. Il a précédemment été le président des commerçants de Fada N'Gourma, et élu consulaire à la Chambre de commerce de l'Est.

En matière de politique, le tout nouveau roi a été l'un des premiers militants de l'Organisation pour la démocratie populaire/Mouvement du travail (ODP/MT), et plus tard du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP).

Le chef nouvellement distingué, en attendant bientôt son nom de règne, succède ainsi au Kupiendieli, après huit bons mois de vacance du pouvoir.

En attendant le vendredi 15 mai prochain pour l'installation officielle du nouveau promu, celui-ci, comme le veut la coutume, attend présentement dans la case d'intronisation, ce qu'on pourrait appeler «poulailler» en langue locale, où il est soumis à des rites particuliers avant le grand jour.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.