Afrique de l'Ouest: UEMOA - Progression de +10,4% de la masse monétaire à fin décembre 2019

Selon le « Rapport sur les conditions de banque dans l'Uemoa en 2019 » de la Banque centrale des états de l'Afrique de l'ouest (Bceao), la situation monétaire de l'Union à fin décembre 2019, comparée à décembre 2018, est caractérisée par une progression de la masse monétaire (+10,4%), résultant de l'accroissement des créances intérieures et des avoirs extérieurs nets.

« L'encours des créances intérieures s'est accru de 5,7%, en relation avec la consolidation des créances nettes sur l'Administration Centrale et les crédits aux autres secteurs des économies de l'Union. Quant aux actifs extérieurs nets, ils ont progressé de 36,1% », renseigne l'institution d'émission de l'Uemoa.

Sur le marché régional de la dette publique, l'institut d'émission précise que le montant global des émissions brutes est ressorti à 4.112,2 milliards en 2019, contre 3.277,6 milliards en 2018, soit une hausse de 25,5%.

Cette évolution s'explique par une présence plus marquée de la Côte d'Ivoire et du Sénégal sur le marché financier régional en 2019, comparée à 2018 où ces deux pays avaient levé plus de 2.000 milliards sur le marché. Les émissions nettes se sont, en effet, établies à 910,8 milliards contre 342,8 milliards un an plus tôt.

« En 2019, le Bénin et la Côte d'Ivoire ont levé des ressources sur les marchés internationaux par émission d'euro-obligations. Pour le Bénin, le montant global mobilisé se chiffre à 500 millions d'euros, soit 328 milliards de francs CFA.

Quant à la Côte d'Ivoire, elle a mobilisé 1.700,0 millions d'euros en deux (2) tranches de 850 millions d'euros », précise-t-on.

Par ailleurs, la Boad a levé en octobre 2019 des fonds sur les marchés internationaux pour un montant de 830 millions de dollars.

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.