Afrique Australe: Huawei / Technologie pour l'humanité - Préparation de la prochaine phase

Les Technologies de l'Information et de la Communication ont été essentielles pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et ainsi transformer la société sur le long terme. Mais la clé du progrès est de créer de nouveaux fondements sur une évolution constante, écrit Chen Lei, Président de la Région Afrique australe de Huawei.

Avec le déclenchement de la pandémie de COVID-19 au début de l'année, les organisations à travers la planète ont commencé à passer à l'action. Mais aussi critique que cela ait été de réagir de manière appropriée, il a été également important de se préparer de manière proactive à la phase suivante.

Chez Huawei, nous sommes conscients de l'effet massif de la pandémie, ainsi que de la gravité des répercussions sur les communautés. Cependant, nous sommes également conscients qu'en plus de protéger des vies, nous devons contribuer à ériger les bases de la prochaine étape du progrès technologique de la société - la quatrième révolution industrielle.

J'ai été inspiré par une vidéo récente sur YouTube du jeune danseur sud-africain Hlumelo, qui a été confiné dans sa ville de Gugulethu. Membre de la Zama Dance School, Hlumelo n'a pas laissé le confinement lui priver de sa passion et a continué à pratiquer ses pas de danse, en attendant de pouvoir jouer ensemble de nouveau avec ses amis.

De même, pendant le confinement en Chine, les membres du ballet de Shanghai ont continué à s'entraîner - portant des masques - pour leur prochaine représentation du «Lac des cygnes». Ils ont pris des précautions, mais sont restés concentrés sur la prochaine phase de leur développement.

Cela me rappelle un dicton d'un poème chinois selon lequel «Un bon rodage donne un tranchant à une épée. Un froid amer ajoute un parfum vif à la fleur de prunier ». Autrement dit, la préparation est essentielle pour être efficace et les difficultés peuvent façonner le succès ultime. En effet, le hasard favorise l'esprit préparé.

Nous comprenons que les TIC ont un grand rôle à jouer pour nous garder tous connectés pendant le confinement, la quarantaine et l'isolement social. Mais la technologie est également fondamentale pour la reprise économique de l'Afrique.

Maintenant que nous avons passé plusieurs semaines avec des écoles fermées et des entreprises fermées à clé, notre conversation se tourne vers la façon de rouvrir l'économie. Il devient de plus en plus clair que ce procédé ne consiste pas à se précipiter vers les mêmes environnements de travail et sociaux occupés et concentrés que nous avions auparavant.

Lorsque nous rouvrirons, les communautés et les lieux de travail devront continuer à pratiquer la distanciation sociale. Nous continuerons à compter sur une connectivité haut débit pour nous relier ensemble. Dans de nombreux cas, les réseaux TIC soutiennent la lutte contre le coronavirus, mais aussi l'évolution de la société humaine elle-même.

Pendant la pandémie, une fois que Huawei a sécurisé ses employés et ses opérations, nous nous sommes focalisé sur la manière dont nous pouvions soutenir nos partenaires commerciaux sur le continent africain grâce à nos compétences de base dans le secteur des TIC. Nous avons eu la chance de pouvoir prêter mains fortes aux organisations africaines, grâce à nos technologies, tout en respectant la distanciation sociale.

Les systèmes de vidéoconférence que nous avons fournis dans certains pays africains ont permis le partage d'informations au niveau national et l'échange d'expériences à l'échelle internationale entre des experts en prévention des épidémies en Chine et en Afrique.

Nos systèmes de visioconférence ont aidé les institutions médicales à communiquer de manière plus efficace. Nous avons également mis en place une solution de diagnostic basée sur l'Intelligence Artificielle dans plusieurs institutions médicales. Les examens de tomodensitométrie peuvent désormais être effectués en deux minutes, 80% plus rapide, dans une course avec le temps, essentielle pour sauver des vies.

Huawei continuera à utiliser ses principales capacités d'information et de communication pour soutenir les efforts de lutte contre les épidémies en Afrique.

Lorsque la poussière retombera et que nous commencerons à arriver à la «nouvelle normalité» tant annoncée, nous aurons vu l'immense potentiel des TIC pour construire la cohésion sociale.

Un nouveau modèle d'entreprise prend forme dans tous les secteurs, caractérisé par le travail à distance, l'enseignement à distance, les soins de santé à distance, les achats en ligne et l'argent mobile. Ces modèles commerciaux englobent le transport, la sécurité, les finances, la médecine, l'éducation et le divertissement.

Ce nouveau paradigme est alimenté par une consommation de données considérablement plus grande, facilitée par la connectivité de masse de la technologie 4G / 5G.

Les gouvernements en viennent à comprendre la nécessité de donner la priorité aux TIC comme une nécessité fondamentale. Comme l'a noté un récent rapport d'étude, la pandémie Covid-19 voit la 5G transformer les mécanismes de réponse des soins de santé pour devenir numériques, précis et intelligents.

L'épidémie a rappelé aux décideurs politiques l'importance des TIC dans le développement national. Cela devrait accélérer la création de centres de données nationaux, de réseaux de fibres optiques et de stations de base de communication.

Ce type de déploiement de «grand réseau» présente également une opportunité historique pour l'Afrique d'utiliser les TIC pour rattraper et dépasser d'autres nations en termes de développement humain et de qualité de vie pour tous ses citoyens.

Nous voyons les premiers signes de transformation numérique non seulement dans les systèmes de santé, mais également dans des économies entières et dans la société elle-même.

Les plateformes TIC sont susceptibles de construire les bases de la future économie de l'Afrique. La clé est de continuer à les perfectionner, en élargissant leur champ d'utilisation, même maintenant, afin qu'une fois le confinement terminé, nous puissions relancer plus rapidement.

Comme l'atteste le vieux poème, un bon rodage donne effectivement du tranchant à une épée. Comme Hlumelo et les danseurs du ballet de Shanghai, nous devrions passer ce temps à perfectionner nos capacités. Lorsque la nouvelle aube arrivera - car elle y sera sûrement - qu'elle nous trouve bien préparés à saisir le jour !

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.