Sénégal: Participation a l'effort de guerre contre COVID-19 - Le CNLS «mobilise»1,5 milliard

Le Conseil national de lutte contre le Sida entend mobiliser près 1,5 milliard de F Cfa pour accompagner la lutte contre Covid-19. L'information a été livrée hier, dimanche, par le Dr Safiétou Thiam, la secrétaire exécutive qui a également plaidé pour un dépistage massif contre le nouveau coronavirus. «Nous sommes dans la démarche.

Le Fonds mondial, quand il y a eu cette épidémie, a toute de suite sorti une note pour dire à tous les pays que vous pouvez utiliser jusqu'à 10% des financements pour appuyer le Covid-19 et aussi pour mettre en place une continuation des services VIH», renseigne le Dr Safiétou Thiam.

Et d'expliquer qu'en réalité, «les services qui prennent en charge les maladies à coronavirus, ce sont ces mêmes services qui prennent en charge le VIH.

Et il n'est pas question aussi de reculer au niveau des indicateurs VIH. Il faut que les patients aient leurs traitements. Il faut que les services VIH puissent continuer.

Donc, ils nous ont dit, vous pouvez prendre jusqu'à 10% des financements pour appuyer la lutte contre le coronavirus et atténuer son impact sur les services VIH. Donc, c'est ce que nous avons fait».

L'ancienne ministre de la Santé et de la prévention a renseigné par suite sur les démarches que sa structure est en train de mener.

«Aujourd'- hui, nous avons soumis un projet pour appuyer le comité national de la lutte contre le coronavirus.

Le premier projet que nous avons envoyé s'élève à hauteur de 270 millions. Mais nous, on veut aller jusqu'à 2 à 3 millions d'euros, donc c'est 1 milliard et demi de FCFA, c'est ce qu'on veut faire.

C'est ça le deuxième projet dans lequel nous souhaitons nous engager si le ministère est d'accord pour appuyer les laboratoires».

La secrétaire exécutive du CNLS est d'avis qu'il faut un dépistage massif contre COvid-19 : « Faisons des tests partout, partout je veux dire au niveau au moins des régions, au niveau de le Dantec avec les TDR (tests de diagnostics rapides).

Donc des tests qui permettent de donner le résultat dans l'heure ou dans les deux heures qui suivent. Aujourd'hui, c'est une orientation que l'Oms donne à tous les pays.

Et si le Sénégal accepte cette orientation, nous pouvons dans le cadre de notre programme l'accompagner au moins pour cette stratégie ».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.