Cameroun: Des manifestants prennent d'assaut la mairie de Bandjoun (images)

Elections du maire de Bandjoun. Plusieurs manifestants relativement jeunes ont pris d'assaut l'hôtel de ville de Pète Bandjoun lundi matin. C'était peu avant le début des travaux de la session ordinaire du conseil municipal qui doit élire le successeur de Victor Fotso à la tête de la mairie de Bandjoun.

Besoin de changement

Les protestataires arboraient plusieurs pancartes sur les quels l'on pouvait lire les messages portés contre la candidature de Maptue Fotso Nicky Love au poste de maire.

Maptue Fotso Nicky Love est l'actuel maire ad interim depuis le décès de son père éponyme. Elle est candidate au poste mayoral.

Une marche pacifique s'est improvisée autour du bâtiment administratif où sont logés les services municipaux. Encadrés par les forces de l'ordre, les manifestants ont été reçus par le sous-préfet.

Ils manifestants ont exprimé leur souhait de voir Emmanuel Chatué porté à la tête de la mairie. Pour d'autres, David Kengne le vrai candidat au poste de maire après le décès de Victor Fotso le 20 mars dernier.

Rappelons que les conseillers municipaux vont élire le nouveau maire de Pête Bandjoun dans un instant.

Factions

En face, un autre groupe acquis à la cause de Maptue a manifesté son soutien à leur candidate. Les manifestants arboraient l'arbre de paix.

Toutes les deux factions ont également été reçues par les autorités administratives.

Manifestations interdites

Le sous-prefet de Poumougne a rappelé aux manifestants (des deux camps) qu'ils n'avaient pas sollicité l'autorisation necessaire pour manifester sur la voix publique.

L'autorité administrative a surtout rappelé que la décision revenait avant tout aux conseillers municipaux. Il a invité les dizaines de manifestants à quitter les lieux endéans les 10 minutes. L'esplanade de la mairie de Bandjoun s'est ensuite vidée, sans heurts, de ses manifestants du jour.

Les candidats à la succession de Victor Fotso sont tous issus des rangs du RDPC.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.