Mali: L'ONU condamne une attaque qui a tué trois Casques bleus de la MINUSMA

11 Mai 2020

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a fermement condamné les attaques avec des engins explosifs improvisés contre un convoi de la Mission des Nations Unies Mali (MINUSMA) près d'Aguelhok, dans la région de Kidal.

Les attaques perpétrées dimanche matin ont tué trois Casques bleus du Tchad et en ont gravement blessé quatre autres.

« Le Secrétaire général rappelle que les attaques visant des soldats de la paix des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international », a indiqué son porte-parole dans une déclaration de presse publiée dimanche soir.

Ces Casques bleus sont « morts au service de la paix au Mali », a rappelé le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU dans le pays, Mahamat Saleh Annadif, qui a également fermement condamné des « actes lâches qui ont pour but de paralyser les opérations sur le terrain de la MINUSMA et de toucher indistinctement le personnel des Nations Unies et des civils innocents ».

M. Guterres a appelé les autorités maliennes à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de ces attaques afin qu'ils puissent être rapidement amenés devant la justice.

« Nous devrons conjuguer tous les efforts afin d'identifier et d'appréhender les responsables de ces actes terroristes pour qu'ils répondent de leurs crimes devant la justice," a déclaré M. Annadif, qui est également chef de la MINUSMA.

« Le Secrétaire général réaffirme que de tels actes lâches ne dissuaderont pas l'ONU de sa détermination à continuer de soutenir le peuple et le gouvernement du Mali dans leur quête de paix et de stabilité », a ajouté son porte-parole.

M. Guterres, M. Annadif et l'ensemble du système des Nations Unies au Mali ont présenté leurs sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu'au gouvernement et au peuple tchadien. Ils ont souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.