Ghana: La discipline, le mot d'ordre de Charles Akonnor

Suite au départ de Kwesi Appiah, la Fédération Ghanéenne (GFA) a nommé Charles Akonnor comme nouveau sélectionneur des Black Stars. L'ancien joueur a désormais enfilé le costume d'entraineur et va devoir redonner au Ghana ses lustres d'antan. Mais plusieurs sont ceux qui doutent de sa capacité à gérer cet effectif.

Pour certains, Akonnor est un homme qui aime tellement la discipline et pour d'autres il est un colérique. Des attitudes qui ne pourraient pas lui permettre de réussir sa mission à la tête de la sélection ghanéenne. Dans une interview accordée à TV3, le sélectionneur dément ces informations et donne la vraie version concernant son mode de fonctionnement.

« Je suis une personne de discipline, je ne plaisante pas avec mon temps. Une fois que nous avons décidé qu'il était 17 heures, faisons-le 5. Quand ils disent six et que vous êtes d'accord et que vous arrivez à 18 h 30, alors c'est un problème et je n'hésiterai pas à vous faire savoir que c'est un problème. Ces gens pensent que je suis une personne colérique », a-t-il fait savoir.

C'est désormais clair avec cette récente sortie médiatique. Notons que Charles Akonnor aurait signé un contrat de deux ans avec un salaire mensuel de 25.000 dollars.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.