Cote d'Ivoire: Programme électricité pour tous - Les sénateurs donnent quitus au gouvernement pour la mise place du fonds PEPT

Les membres (16) de la commission des affaires économiques et financières du Sénat de Côte d'Ivoire ont adopté à l'unanimité des membres présents le lundi 11 mai 2020 à Yamoussoukro le projet de loi ratifiant l'ordonnance N° 2018-809 du 24 octobre 2018 portant création, attribution, organisation et fonctionnement du fonds pour le Programme Électricité Pour Tous « Fonds PEPT ».

Cette ordonnance vise non seulement à offrir un cadre juridique rassurant aux bailleurs de Fonds institutionnels, mais également à permettre aux couches sociales à faible revenu d'accéder à l'électricité.

Rassurant ces parlementaires au cours des échanges, l'émissaire du gouvernement, le ministre du Pétrole, de l'Énergie et des Énergies renouvelables, Abourahmane Cissé a rappelé que le Programme Électricité pour Tous (PEPT) qui a été mis en place en 2014 , sur instructions du président de la République, par le gouvernement, a été effectif en 2018.

C'est un programme simple qui permet aux différents ménages de pouvoir bénéficier du branchement-abonnement à la CIE en ne payant que 1000Fcfa au lieu de payer 150000 francs CFA en une fois. « Le bénéficiaire ne paie que 1000francs initialement et paie le reliquat sur une période de dix ans », a-t-il relevé.

« Le bilan de la mise en œuvre de la PEPT entre 2014 et fin mars de 2020, ce sont environ 802 000 ménages qui ont bénéficié du PEPT dont 237000 entre janvier 2019 et mars 2020. Le PEPT a connu une accélération à partir de 2019 avec notamment le programme social du gouvernement (Ps-Gouv).

Il a été décidé que sur les deux années 2019 et 2020, 400 000 familles (200000 ménages par an) devaient bénéficier du PEPT. Nous souhaitons arriver au niveau d'un million de ménages entre 2014 et la fin 2020 », a-t-il fait savoir.

Poursuivant, il a indiqué qu'initialement le PEPT a été financé sur les ressources de l'État et les ressources du secteur.

« Mais nous nous sommes rendus compte que si nous voulions mobiliser beaucoup plus de ressources notamment vis-à-vis des bailleurs de fonds, il était important d'avoir une structure, pour pouvoir faciliter l'explication au niveau des bailleurs de fonds et la mobilisation des ressources », a-t-il précisé. Selon lui, plusieurs bailleurs de fonds notamment la Banque mondiale, l'Union Européenne, l'AFD et la BAD ont manifesté leur intérêt pour cette initiative.

D' où ce projet de ratification de création de ce Fonds PEPT. L'émissaire du gouvernement a indiqué que c'est une structure très légère qui permet de pouvoir atteindre l'objectif sans avoir forcement besoin d'avoir toute la machine administrative trop lourde derrière la gestion du fonds qui est composé de deux structures , un comité de gestion et un comité technique.

Il dispose de deux comptes bancaires ouverts dont l'un est destiné à recevoir les ressources du Fonds et l'autre pour le remboursement des abonnés. Ensuite, Il a expliqué les efforts engagés par le gouvernement pour l'atteinte des objectifs assignés à ce Fonds

« Depuis que le fonds a été mis en place nous avons pu mobiliser des ressources des partenaires techniques et financiers, environ 50 milliards de francs CFA sur le Fonds PEPT. (Banque mondiale 14 ,1 milliards, Union Européenne 9,5 milliards, l'AFD 11 milliards et la BAD 15 milliard francs CFA.) Nous avons besoin de 60 milliards de francs pour pouvoir mettre le PETP sur les deux ans. Il y a encore 10 milliards francs CFA que nous cherchons » a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le ministre, Abourahmane Cissé a instruit les sénateurs sur le programme d'électrification du gouvernement notamment le Programme Nationale d'électrification rural (PRONER). Il a indiqué que ce programme a permis d'avoir à fin mars 2020 une couverture d'électricité de 71 % contre 33% en 2011.

« En d'autres termes, à peine huit ans nous avons doublé le nombre de localités électrifiées en Côte d'Ivoire. Précisément nous sommes passés de 2 818 localités en Côte d'Ivoire en 2011 à aujourd'hui 6045 localités électrifiées.

Et l'objectif du gouvernement est d'aller plus loin. Faire en sorte que fin 2025 l'ensemble des localités du pays soient électrifiées. En plus de cela, il y a le branchement qui constitue le PEPT.

Nous sommes passés en 2011 à un million d'abonnés à la CIE à plus de 2,5 millions d'abonnés aujourd'hui.

Parmi ces abonnés, 800 000 ménages ont bénéficié du PEPT. L'objectif du président de la République est de faire en sorte que nous puissions avoir au moins à l'horizon 2025 de taux de desserte de 75%.

Nous souhaitons que 75% de nos populations puissent effectivement se connecter à la CIE. Cet objectif est réalisable lorsque nous regardons ce qui a été fait au cours de ces dernières années » a-t-il fait savoir.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.