Gabon: Mercato - Dénis Bouanga vaut désormais 20 millions d'euros

Arrivé l'été dernier chez les Verts en provenance de Nîmes, Denis Bouanga est aujourd'hui considéré comme le joueur le plus cher de l'effectif de Saint Etienne. Pour le recruter il faudra débourser la somme de 20 millions d'euros.

Dénis Athanase Bouanga attise les convoitises des plus grands clubs aussi bien d'Espagne que d'Angleterre, l'ailier gabonais est très courtisé et ce malgré la crise sanitaire. Ses prestations en championnat n'ont pas laissé insensibles les clubs qui veulent le recruter, et Sainté sait qu'il peut gagner gros si jamais il devait être mis sur le marché des transferts.

En effet, sa valeur marchande serait estimée à 10 millions d'euros, mais les dirigeants de l'AS Saint-Étienne sont catégoriques ; c'est 20 millions d'euros. Une somme qui prouve à suffisance l'importance du Gabonais dans l'effectif du club entraîné par Claude Puel. C'est clair, les dirigeants ne veulent pas se séparer de leur meilleur élément aussi vite, mais la réalité est là, il est très courtisé. Et pour avoir le joueur de 25 ans, faudra poser la somme demandée sur la table.

Auteur de 12 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison, Dénis Bouanga a pris une autre dimension, et Saint Etienne sait que son meilleur joueur est très suivi, mais réussiront-ils à le conserver ? Affaire à suivre.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.