Congo-Kinshasa: Lutte contre COVID-19 - La Communauté nigériane remet un lot de vivres au Gouvernement congolais

C'est un geste significatif, plein d'amour et de fraternité de la communauté nigériane au gouvernement congolais pour la lutte contre la pandémie de coronavirus. Les Nigérianes et Nigérians vivants en République Démocratique du Congo ont fait un don de 100 sacs de riz et de 30 cartons d'huile aux autorités congolaises, des mains de Mme la Ministre des Affaires Sociales, Rose Boyata Monkaju, conformément à l'appel lancé par le Chef de l'Etat, créant le Fonds National de Solidarité contre le Coronavirus (FNSC). L'évènement a eu lieu mercredi 13 mai, au centre Likemo-CATSR, un centre d'encadrement et d'hébergement des enfants de la rue, situé au sein de l'Institut Ango Ango dans la commune de Bandalungwa, à Kinshasa.

Pour le président de la communauté nigériane en RDC, John Obi, qui a parlé en Lingala comme un véritable kinois, ce geste est principalement destiné au peuple démuni : «le problème du Congo, c'est notre problème. Et, notre problème, c'est aussi le problème du Congo, parce que nous avons choisi ce pays comme seconde patrie. Le coronavirus frappe le monde entier. Et pour ce qui nous concerne ici au Congo, la commune de la Gombe, centre de toutes les activités est confinée, les activités ne tournent plus. Dans le cadre de l'appel lancé par le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, nous, nous avions pensé faire ce geste à l'égard des démunis, pour qu'ils puissent trouver même de quoi manger pendant cette période difficile », a-t-il indiqué, avant de lancer l'appel à d'autres communautés basées à Kinshasa de faire autant. Le coronavirus, c'est une affaire de tout le monde, il frappe partout, dixit, John Obi.

De son côté, au nom du Gouvernement et du Président de la République, l'initiateur de la FNSCC, Mme Rose Boyata n'a eu qu'un mot : "merci". Elle a vraiment remercié les Nigérians pour leur organisation, qui est parmi les meilleures ici en RDC, et surtout pour ce lot de produits de première nécessité. Ce geste qui vient politiquement renforcer les liens d'amitiés et de collaboration entre les deux pays, a-t-elle indiqué.

Et de promettre : «soyez en rassuré, ces biens parviendront aux ayants- droits. Nous allons donner aux ONG et aux homes de vieillards pour que tout le monde se retrouve ».

Par ailleurs, le centre Likemo-CATSR qui signifie : Comité d'Appui de Travail Social de Rue, c'est un centre d'encadrement et d'hébergement des enfants de la rue, filles et garçons, en leur montrant d'abord le chemin de l'école, le travail et leur réinsertion dans les familles. A en croire le gestionnaire de ce centre, Ambroise Lufwankenda, l'année passée, ils avaient au moins 200 jeunes. Outre les bureaux et les installations, le centre contient deux dortoirs (filles et garçons) et une infirmerie.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.