Afrique: RDC/Zambie - Tension à la frontière

Des accusations d'occupation par les troupes zambiennes de certains territoires dans les provinces du Haut-Katanga et du Tanganyika au Congo à l'origine de ce différend.

La tension est vive à la frontière entre la République démocratique du Congo (RDC) et la Zambie. Au centre du différend, l'occupation des localités de Moba et Pweto en territoire congolais par les troupes zambiennes.

Celles-ci ont aussi renforcé depuis deux mois leur présence dans les villages de Kulumbamba et Muliro situés dans les provinces du Haut-Katanga et du Tanganyika.

A Lupia, village zambien situé à un jet de pierre de la RDC, des chars et des véhicules de combat sont stationnés. Alors que des hélicoptères zambiens paradent dans le ciel congolais depuis quelques jours.

Côté congolais, la menace est prise au sérieux. «Nous avons saisi le gouvernement, le ministre de l'Intérieur, le ministre de la Défense, le président de la République sont informés. Il y a une délégation qui a été envoyée en Zambie pour discuter. On nous avait promis une solution, mais jusqu'à aujourd'hui il n'y a rien.

C'est pourquoi nous avons lancé encore un cri d'alarme vis-à-vis du ministre de la Défense et du ministre l'Intérieur », a déclaré Christian Mwambo, député national, élu de la circonscription de Moba dans la province de Tanganyika.

Aux dernières nouvelles, Kinshasa serait en train de renforcer sa présence militaire le long de cette frontière commune. Côté zambien, l'on rejette ces allégations faisant état d'une quelconque occupation du territoire congolais. Lusaka parle plutôt de patrouilles sécuritaires de routine.

« Ce n'est pas vrai, ils disposent d'informations erronées. Les troupes zambiennes n'ont pas franchi la frontière, elles sont positionnées à l'intérieur de notre pays. Les troupes qui sont stationnées sur la frontière sont là pour effectuer des patrouilles quand il y a un problème de sécurité.

C'est ce qu'elles font en ce moment même, le long de la frontière, tout en restant du côté zambien. La Zambie a huit voisins avec qui elle partage ses frontières. Et elle n'a aucun problème avec sept d'entre eux.

Nous n'avons aucun intérêt à annexer des terres en-dehors de nos frontières, nous ne sommes pas ce genre de pays», a lancé Joseph Malanji, ministre zambien des Affaires étrangères.

En mars dernier, à la suite d'affrontements entre les troupes des deux pays au village Kibanwa en RDC, Marie Ntumba Nzeza, ministre congolaise des Affaires étrangères, s'était rendue à Lusaka pour tenter d'aplanir ce différend frontalier par voie diplomatique.

Au cours de ces affrontements, les forces zambiennes avaient implanté le drapeau zambien en remplaçant celui du Congo.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.