Congo-Kinshasa: L'évêque Pascal Mukuna placé sous mandat d'arrêt provisoire

L’évêque Pascal Mukuna

Le Représentant légal de l'église ACK est accusé de viol, menaces de mort et retention irrégulière des documents.

Le chef spirituel de l'Assemblée Chrétienne de Kinshasa, ACK, l'évêque Pascal Mukuna, vient de passer sa première nuit en détention.

C'est ce qu'a décidé le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe à l'issue de la première phase de l'instruction pré-juridictionnelle qui s'est terminée par la confrontation directe entre l'accusé, évêque Mukuna, et la plaignante nommée Mamie Tshibola.

Comme on le sait, l'instruction à ce niveau du dossier se déroulant en secret, on ne connaît pas grand-chose qui a milité pour la décision du procureur de placer immédiatement Pascal Mukuna en détention sous mandat d'arrêt provisoire.Il était assisté de son avocat, en l'occurrence Me Richard Bondo.

Il importe d'indiquer qu'au niveau du parquet, la participation des avocats est passive. Car, ils ne peuvent prendre la parole pour plaider. Ils assistent en guise de soutien moral leurs clients jusqu'à ce que l'affaire soit fixée au tribunal où ils auront droit à la parole pour plaider.

On rappelle que l'évêque Pascal Mukuna est accusé de plusieurs griefs dont les viols, les menaces de mort, la retention irrégulière des documents par Mme Mamie Tshibola, la veuve du prophète Katshia qui fut l'assistant du chef spirituel de l'ACK.

En outre, il faut signaler que Pascal Mukuna est également président du mouvement citoyen « Eveil patriotique » qui qui mène depuis quelque temps la campagne de sensibilisation populaire sous le thème « Kabila dégage », en fustigeant la responsabilité de l'ancien Chef de l'Etat dans les différents crimes commis sous son règne. On a appris qu'il a déposé dernièrement une plainte contre Joseph Kabila pour qu'il réponde, selon ses termes, des crimes commis sous son mandat.

Jusqu'ici, on rappelle que l'accusé jouit de la présomption d'innocence en attendant le dénuement du dossier.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.