La Banque africaine de développement donne 1,67 million de dollars pour la réalisation d'une étude préparatoire à la construction de barrages

14 Mai 2020
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, le 30 mars dernier à Abidjan, un don de 1,67 million de dollars américains (1,2 million d'Unités de compte) pour la réalisation d'une étude sur le Programme d'accroissement des ressources en eau de Mkondvo-Ngwavuma (MNWAP) en Eswatini.

L'appui de la Banque permettra de conduire des études de faisabilité pour les barrages de Mahamba Gorge et Ethemba sur la rivière Mkhondvo afin de transférer de l'eau vers la rivière Ngwavuma ainsi que pour la construction d'un barrage à Mpakeni sur la rivière Ngwavuma à des fins d'irrigation des zones situées en aval.

Ce soutien financier permettra également de préparer des plans détaillés et des dossiers d'appel d'offres pour les nouveaux barrages à construire à Mahamba Gorge, Ethemba et Mpakeni ainsi que pour le système d'adduction d'eau dans les zones d'irrigation situées en aval. Il aidera enfin à mobiliser des ressources pour la construction des barrages et du système d'adduction d'eau par le biais d'une conférence des investisseurs.

L'accroissement des ressources en eau des rivières de Mkondvo-Ngwavuma contribuera à la sécurité alimentaire, à la lutte contre la pauvreté et à la résilience au changement climatique, en soutenant le développement des infrastructures d'eau et d'irrigation en Eswatini.

Le Plan directeur national de gestion des ressources en eau d'Eswatini, qui date de 2016, a identifié les éventuels sites des barrages, notamment le barrage de Mpakeni sur la rivière Ngwavuma et celui de Mahamba Gorge sur la rivière Mkhondvo. L'objectif est d'améliorer la production et la productivité agricoles grâce à un accroissement de la superficie sous irrigation dans ces bassins fluviaux. Toutefois, étant donné que les terres en bordure de la rivière Mkhnodvo sont exigües et peu appropriées, le seul moyen d'atteindre cet objectif consiste à transférer de l'eau de la rivière Mkhnodvo vers les zones situées en aval de la rivière Ngwavuma.

L'étude de faisabilité est alignée sur la Stratégie 2013-2022 de la Banque et sur ses cinq grandes priorités stratégiques, les « High 5 », en particulier « Nourrir l'Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des Africains ». Le projet favorisera la mise en œuvre de ces priorités et la réalisation de l'agenda prioritaire de la Banque pour une croissance inclusive et la transition vers la croissance verte. Il est conforme au Document de stratégie pays de la Banque (DSP 2014-2018) et au nouveau DSP en cours d'élaboration (2019-2023). Celui-ci définit l'appui au développement des infrastructures pour une croissance durable et inclusive et prend également en compte la Stratégie de la Banque pour la transformation de l'agriculture en Afrique (2016-2025).

Enfin, l'intervention contribuera à la mise en œuvre de la Stratégie de la Banque en matière de genre, en particulier au titre du pilier relatif à l'autonomisation économique des femmes.

Contact:

Romaric Ollo HIEN, Département de la Communication et des relations extérieures.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.