Cote d'Ivoire: Drainage des eaux de pluie - Anne Ouloto visite des chantiers d'ouvrages d'assainissement

La saison des pluies, avec son corollaire d'inondations et de glissements de terrain, ne doit plus être cause de perte en vie humaine en Côte d'Ivoire, particulièrement dans la métropole abidjanaise.

C'est dans cet objectif que le gouvernement a lancé de nombreux chantiers d'assainissement et de drainage des eaux de crue dans la capitale économique.

C'est pour s'imprégner de l'état d'avancement des travaux que la ministre de l'Assainissement et de la Salubrité (Minass), Anne Désirée Ouloto, accompagnée de proches collaborateurs et de responsables de l'Office national de l'assainissement et du drainage (Onad), a visité jeudi quatre sites en travaux dans la commune de Cocody.

La ministre et sa délégation ont parcouru, tour à tour, les chantiers de construction du barrage écrêteur de Génie 2000 et son ouvrage en aval, d'élargissement des canaux de la rue Ministre et d'Allabra et de curage du dalot de la Riviera Golf et des chenaux amont et aval.

Anne Ouloto a, au terme de sa tournée, relevé qu'il s'agit d'une visite de routine qui s'inscrit dans le cadre de la gestion des eaux de pluie.

« Depuis plusieurs années, nous avons entrepris la construction de plusieurs barrages pour que les eaux de crue soient régulées afin d'éviter les inondations.

Aujourd'hui, je suis heureux que les travaux qui ont démarré il y a un an et demi avancent à grands pas », s'est réjouie la ministre. Elle a rappelé que l'enjeu de ces chantiers est de prévenir les drames en saison pluvieuse.

Anne Ouloto a rassuré que le gouvernement ivoirien continue de travailler pour maîtriser les crues et les inondations. « L'an dernier déjà, nous avons réussi à faire jouer leur rôle de drainage et de régulateur des eaux à ces ouvrages », a-t-elle indiqué.

Elle profité de l'occasion pour inviter les populations installées dans les zones à risque à les quitter immédiatement.

« La pluie arrive. Le gouvernement fait sa part en construisant des ouvrages. Les populations aussi doivent jouer leur rôle en évitant de vivre sur les sites dangereux », a recommandé la Minass.

Le directeur général de l'Onad, Amara Sanogo, a expliqué que l'an dernier, avec 30 % de taux de réalisation, les ouvrages visités ont permis de juguler les inondations dans la zone. Il a donc tenu à rassurer que les choses vont mieux se dérouler cette année.

« S'il n'y a pas eu d'inondation l'année dernière, ce n'est pas cette année, avec 90 % de taux de réalisation des infrastructures de drainage qu'il y en aura », a-t-il fait observer.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.