Afrique de l'Est: Coronavirus - L'UE apporte son aide dans la région de la Corne de l'Afrique

communiqué de presse

Bruxelles — - L'UE fournit une enveloppe supplémentaire de 105,5 millions d'euros aux pays de la Corne de l'Afrique, alors que la pandémie de COVID-19 risque d'aggraver la situation humanitaire dans toute la région, où une grande partie de la population doit encore faire face à des conflits armés, à des déplacements, ainsi qu'à des sécheresses et inondations récurrentes. De plus, une invasion à grande échelle de criquets pèlerins y menace la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance de nombreuses personnes vulnérables.

Le commissaire chargé de la gestion des crises, M. Janez Lenarčič, a déclaré à cet égard: «En ces temps difficiles, l'Union européenne est plus déterminée que jamais à aider les pays de la Corne de l'Afrique à faire face aux besoins humanitaires. L'aide de l'Union aidera les communautés menacées de famine et permettra de renforcer les mesures visant à prévenir la propagation du coronavirus. Une pandémie mondiale nécessite une réaction mondiale.»

Le financement de ce programme d'aide est destiné à des projets humanitaires à Djibouti (500 000 euros), en Éthiopie (42 millions d'euros), au Kenya (15 millions d'euros) et en Somalie (48 millions d'euros). Il contribuera à:

aider les structures de santé à fournir des services de base, à lutter contre les épidémies, et à préparer celles-ci à faire face à la pandémie de COVID-19;

fournir une assistance alimentaire aux personnes qui en ont besoin, notamment en aidant les agriculteurs à obtenir des semences et du fourrage pour leur bétail; traiter la malnutrition aiguë, en particulier des jeunes enfants;

répondre aux besoins fondamentaux des réfugiés et des personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, notamment en matière de protection, par la fourniture d'abris, de nourriture, d'un accès aux soins de santé et aux soins nutritionnels ainsi qu'à l'eau potable, et en veillant à l'éducation des enfants.

L'aide humanitaire de l'UE s'inscrit dans le cadre plus large du soutien de l'Union dans la région, qui comprend une coopération au développement à plus long terme.

Contexte

Alors que quelque 25 millions de personnes sont déjà exposées au risque de pénuries alimentaires dans la région, la menace d'invasion de criquets pèlerins constitue une menace supplémentaire pour la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance, en particulier pour les communautés les plus vulnérables. Leur accès aux denrées alimentaires risque d'être encore réduit par la hausse des prix de ces dernières. La situation est encore aggravée par la pandémie de COVID-19, une conséquence indirecte des mesures de prévention et de contrôle étant qu'elles rendent encore plus difficile l'acheminement de l'aide humanitaire et l'accès aux personnes dans le besoin.

Les projets humanitaires de l'UE en Éthiopie, au Kenya et en Somalie qui visent à remédier aux pénuries alimentaires et aux pertes de moyens de subsistance causées par les essaims de criquets bénéficient d'une aide de 22 millions d'euros au titre de ce train de mesures. Par ailleurs, début 2020, l'UE a déjà mobilisé 11 millions d'euros d'aide humanitaire et au développement en faveur de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, afin de l'aider à lutter contre l'invasion de criquets dans la région et à fournir un soutien aux pasteurs et aux agriculteurs touchés.

Une partie du financement annoncé aujourd'hui contribuera également à la réaction apportée par l'équipe d'Europe à la pandémie de COVID-19. En outre, l'UE apportera son aide humanitaire à l'Organisation mondiale de la santé dans le cadre de la réaction de cette dernière à la crise de COVID-19 au niveau mondial, en partenariat avec les autorités sanitaires en Éthiopie, au Kenya et en Somalie, en vue de renforcer l'état de préparation opérationnelle en matière de détection précoce et de réaction face à la pandémie.

Copyright Union européenne, 1995-2020

SOURCE Commission europénne

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.