Cameroun: Paul Biya, un fantôme toujours vivant.

Donné pour mort après l'audience accordée à Christophe Guillou, ambassadeur de France au Cameroun, Paul Biya a reçu en audience le représentant du secrétaire de l'Onu.

Le fantôme se porte bien.

Francois Lounceny, représentant spécial du secrétaire général de l'organisation des Nations unies a été reçu en audience par le président Paul Biya au palais de l'unité le mercredi 13 Mai 2020.

Cette rencontre au sommet de l'Etat qui vient mettre fin à toutes les spéculations sur la santé de Paul Biya et sa capacité à diriger le pays portait essentiellement sur les mesures présidentielles dans la lutte contre le corona virus, et la situation sécuritaire liée à la crise dans les régions du nord ouest et du sud ouest.

Au sortir de cette audience, le journal Perspectives d'Afrique, paraissant à Yaoundé écrit le satisfecit de l'organisation mondiale « L'Onu rassurée ».

Répondant sur la mort présumée de paul Biya, annoncée à grand renfort de publicité sur la toile, le quotidien l'Epervier de Yaoundé écrit, avec emphase « Paul Biya le « fantôme » qui accorde les audiences »

Pour le journal « Le chef d'Etat que certains esprits tourmentés ont annoncés pour mort a recu le 13 Mai 2020, François Lounceny Fall, chef du bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique Centrale, représentant spécial de secrétaire général des Nations Unies »

Pour ce tabloïd proche des cercles du pouvoir de Yaoundé, il s'agit d'un pied de nez à une opinion répandue sur la toile qui interroge le silence assourdissant de Paul Biya depuis l'annonce de la pandémie du corona virus au Cameroun et sa capacité à gouverner.

La sortie du palais de l'unité est la preuve de la vitalité au sommet de l'Etat « cette audience vient taire la polémique sur l'Etat de santé du président de la République.

Apres l'audience accordée a l'ambassadeur de France au Cameroun Christophe Guillou le 16Avril 2020, Paul Biya est en parfaite santé et tient le gouvernement du Cameroun »... Soit.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.