Afrique: La forêt africaine connaît un recul accéléré

En trois décennies, le monde a perdu 178 millions d'hectares de forêts. L'Afrique est le seul continent au monde où le recul de la forêt s'est accéléré cette dernière décennie, indique le dernier rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation (FAO).

Pendant que l'Amérique latine a divisé par deux le rythme de pertes de ses surfaces arborées, l'Afrique a connu un recul accéléré de sa forêt. Une perte de surface forestière qui s'est accélérée, passant de 3,4 à 3,9 millions d'hectares en moins de chaque année.

Ce qui en fait le "leader de la déforestation" au monde et constitue "une très mauvaise nouvelle" pour l'Afrique, a indiqué Anne Branthomme, experte de la FAO.

Parmi les responsables, le rapport cite la croissance démographique et la déforestation locale au profit de l'agriculture de subsistance à petite échelle; un recul insuffisant de la pauvreté, combiné à la la croissance démographique, ce qui augmente la pression sur les forêts, considérées comme une source importante de nourriture, de bois de chauffage et de bois d'énergie. L'étude y voit un véritable cercle vicieux de la pauvreté.

L'autre facteur, "c'est le fait que l'Afrique fait partie des continents où la proportion de forêts bénéficiant de plans de gestion durable (24%) est l'une des moins importantes", souligne Anne Branthomme.

Elle rappelle les actions menées par la FAO sur l'aménagement durables des forêts, notamment la Grande muraille - un programme phare du continent pour combattre les changements climatiques et la désertification, la lutte contre l'insécurité alimentaire et la pauvreté à travers l'Afrique du Nord, le Sahel et la Corne de l'Afrique.

Le rapport déplore que certains Africains cèdent encore parfois à la pression ou à la corruption de certaines multinationales, face à une demande de bois toujours forte. L'étude garde espoir en revanche, grâce à la montée de la consommation de bois de récupération (recyclé).

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.