Le commerce électronique ravive les ventes des entreprises africaines pendant le COVID-19

15 Mai 2020

Addis-Abeba — Imaginez n'avoir besoin que d'une seconde pour vendre trois mille (3 000) paquets de café, restés jusqu'ici dans les entrepôts du Rwanda pendant des mois en raison de la paralysie du fret résultant du confinement mondial face au COVID-19 !

Ceci s'est produit le 14 mai 2020 lors d'un livestream coordonné par Alibaba Business Group pour positionner les marques mondiales à petite échelle sur la Plate-forme électronique du commerce mondial (eWTP), une initiative de six ans qui facilite les échanges entre entreprises et consommateurs (B2C).

La Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique aide à apporter des produits africains uniques ainsi que leurs promoteurs sur la plate-forme dans le cadre d'une action concrète pour répondre au COVID-19.

La vente a été effectuée par la marque rwandaise connue sous le nom de Gorilla's Coffee dont le PDG, M. David Ngarabe, se réjouit de l'exploit qui a suivi des mois de relâchement des activités commerciales alors que les mesures de confinement dus au COVID-19 ont rompu les chaînes d'approvisionnement, en particulier pour les cafés et les hôtels.

Les fonds récoltés s'expliquent par la large portée des clients, notamment en Chine via l'eWTP, dont l'énorme demande, en termes d'économies d'échelle, peut résulter en des baisses des coûts globaux de fret des fournitures.

Mme Vera Songwe, Secrétaire générale adjointe de l'ONU et Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Afrique (CEA), s'adressant aux participants depuis Addis-Abeba, déclare que la Commission prend des mesures pour obtenir beaucoup plus de petites marques d'Afrique avec des produits distincts pour accéder à la plateforme et réaliser des ventes pendant et après la crise sanitaire actuelle.

« Le COVID-19 met particulièrement en danger le commerce mondial. C'est pourquoi je suis très heureuse de faire partie de cette initiative sur la Plate-forme électronique du commerce mondial (eWTP) avec le Groupe Alibaba », indique-t-elle.

« L'Afrique, qui effectue des échanges avec la Chine, peut à l'heure actuelle améliorer ses échanges grâce à un certain nombre de marchandises sur lesquelles elle possède un avantage comparatif.

« Le Rwanda échange déjà son piment et son café. Nous espérons qu'avec l'eWTP, nous pourrons inclure plus de marchandises du continent notamment, du café d'Éthiopie, du beurre de karité du Mali, du poivre blanc du Cameroun, de la vanille des Comores et du safran de Madagascar, entre autres, sur la plateforme », affirme-t-elle. Les arachides du Sénégal sont également sur la table de discussion.

M. Eric Jing, Directeur du Groupe Alibaba et Président exécutif du Groupe Ant, déclare : « Nous voulons aider les PME du monde entier à se remettre de l'épidémie, reprendre la production et sécuriser les commandes en cas de besoin », manifestant son soutien à des marques telles que Gorilla's Coffee du Rwanda.

« Grâce à la diffusion en direct de l'évènement d'aujourd'hui, nous sommes impatients de rouvrir le commerce mondial, en commençant par aider les entreprises à rouvrir », poursuit-il.

En accord avec ce qui précède, Mme Vera Songwe de la CEA ajoute : « en période de confinement mondial, il est particulièrement important que nous poursuivions le commerce parce que c'est la seule façon de construire un monde prospère et une Afrique prospère, avec la Chine.

« Alors que l'Afrique songe à construire et à renforcer son commerce au sein du continent, la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) reste la pierre angulaire des relations commerciales de l'Afrique avec elle-même et avec le monde ».

« Nous pensons qu'avec l'ouverture de la Plate-forme électronique du commerce mondial (eWTP) à plus de pays sur le continent, nous pouvons faire plus ensemble pour veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte de cette crise de COVID-19 ».

Proposée pour la première fois par le Fondateur du Groupe Alibaba, Jack Ma, en 2016, ladite plate-forme (eWTP) a été reconnu par le G20 et lancé en Chine, Malaisie, Belgique, Rwanda et Éthiopie.

Il s'agit d'une initiative multipartite dirigée par le secteur privé qui offre aux PME un accès plus facile à de nouveaux marchés via des réglementations simples et directes.

Elle propose également une formation et un soutien dans des domaines tels que le commerce électronique, la logistique, le financement, l'informatique en nuage et les paiements mobiles.

Publié par :

Section de la communication

Commission économique pour l'Afrique

B.P. 3001

Addis-Abeba

Éthiopie

Tél : +251 11 551 5826

E-mail : eca-info@un.org

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.