Gabon: Axel Gédéon Mengara - "L'une des fonctionnalités de l'application est le dépistage en ligne"

interview

Une pensée largement répandue fait croire que nos compatriotes n'investissent pas dans les questions d'intelligence artificielle et sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication pour proposer des projets solides.

Trois jeunes gabonais installés respectivement en Corée du Sud, aux États Unis et au Gabon viennent de prouver le contraire, grâce à une application innovante(http://241-covid19.info/). Actualité sanitaire mondiale oblige, ils ont décidé de mettre à profit, le savoir dont ils disposent pour présenter au Comité gabonais de gestion du covid 19 en particulier et au gouvernement gabonais en général, une contribution, fruit de leur réflexion et leurs intelligences pour la gestion de la pandémie du coronavirus au Gabon.

L'initiateur de projet, Axel Gédéon Mengara, qui a bien voulu accorder cette interview à Gabonews depuis son lieu d'études et de résidence en Corée du Sud.

 Bonjour Axel, vous avez, avec l'aide de deux associés dont l'un réside au Gabon et l'autre aux Etats-Unis, développé une application nommée « 241 COVID-19 INFO ». Pourriez-vous vous présenter ainsi que les membres de votre équipe ?

Bonjour, Je m'appelle Axel Gédéon Mengara . Je suis ingénieur en informatique spécialisé en intelligence artificielle et science des données.

Je suis actuellement affilié à un laboratoire de recherche informatique en Corée du Sud dans lequel je fais des recherches scientifiques en intelligence artificielle plus particulièrement en « Deep Learning ».

Tenant compte de la pandémie du Covid- 19 qui sévit actuellement le monde, j'ai récemment développé une application informatique en collaboration avec deux compatriotes gabonais. Il s'agit de Axel Kwalib Nze Ayong, un entrepreneur gabonais spécialisé en stratégies management et de Noria Soumbou une entrepreneuse et informaticienne spécialisée en développement Web et mobile.

 Pouvez-vous présenter l'application ?

Il s'agit d'un chat intelligent basé principalement sur 4 fonctionnalités :

- Informer la population sur le Corona virus (Les questions les plus fréquentes)

- Montrer l'évolution de la maladie dans le monde entier et particulièrement au Gabon

- Donner la possibilité à chaque individu de passer un dépistage en ligne, après la création d'un compte dans l'application, ce qui permettra à l'organisme en charge de la pandémie au Gabon d'effectuer un suivi cas par cas, de faire une traçabilité post-dépistage, et de savoir les zones les plus infectées par la maladie.

- Diagnostiquer la présence du COVID-19 à partir des images basées sur la radiographie du thorax des individus en utilisant des algorithmes avancés de l'intelligence artificielle (En cours de développement).

Avec cette fonctionnalité, notre l'application peut venir en complément des tests sanguins, qui permettent de poser un diagnostic et de définir si un patient est infecté ou pas.

 Quelles ont été les principales difficultés rencontrées dans la conception de cette application ?

Nous n'avons pas vraiment rencontré des difficultés majeures lors de la conception de l'application, seulement quelques défis lors du processus de développement de cette dernière tels que :

- Le décalage horaire qu'il y a entre les différents membres du groupe. Moi étant en Corée du Sud j'ai 8h d'avance sur Axel- Kwalib qui est au Gabon et 12h sur Noria qui est à Atlanta.

- L'acquisition en temps réel des informations relatives à la gestion de la pandémie au Gabon.

- La collecte d'images médicales (Scan X-ray du thorax des sujets infectés par la maladie) au sein des instituts de recherches et d'hôpitaux pour perfectionner le diagnostic.

 L'application est telle prête pour utilisation ?

Oui, les trois premières fonctionnalités de l'application sont déjà prêtes et disponible sur http://241-covid19.info/. La dernière fonctionnalité est toujours en cours de développement et d'amélioration et sera disponible dans les jours à venir.

 Qu'est ce qui selon vous, fait la singularité de cette application ?

Tenant compte de l'ensemble des fonctionnalités qu'elle propose, notre application se démarque de la quasi-majorités des applications qui ont été développées jusqu'à maintenant dans le monde entier en réponse au coronavirus.

Elle est basée sur des technologies très avancées, telle que l'intelligence artificielle. Elle est très simple d'utilisation et permet également d'interagir avec plusieurs utilisateurs au même moment sans problème de latence.

Comment pourra-t-elle aider le gouvernement gabonais dans la gestion de la crise du Covid-19 ?

Comme mentionnée auparavant, l'une des fonctionnalités de l'application est le dépistage en ligne, ce dépistage en ligne permettra non seulement de faire un suivi personnaliser de chaque cas mais aussi de générer des données statistiques qui nous permettront de savoir avec exactitude, le nombre de patients infectés par province, par ville et même par quartier.

Ce qui peut être très utiles à savoir pour une meilleure gestion du confinement et même du partage des bons alimentaires.

Qu'est-ce que vous attendez du Copil concernant cette application ? Souhaitez-vous lui adresser un message ?

Nous avons déjà entrepris quelques contacts avec certains agents du COPIL, et si tout se passe comme convenu, nous aurons une séance de travail avec eux dans les jours à venir.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.