Congo-Kinshasa: A Kananga, les conducteurs de Mototaxis s'engagent dans la lutte contre la propagation du Coronavirus

communiqué de presse

« COVID-19 ne passera pas par nous », affirme fermement John Henry N'gindou, le président de l'Association des conducteurs de mototaxis engagés dans la lutte contre la maladie du coronavirus, dans la ville de Kananga au centre de la République Démocratique du Congo (RDC).

Dans la ville de Kananga, près de 25.000 mototaxis transportent plusieurs personnes chaque jour. « Nous sommes en contact constant avec des personnes inconnues qui ont peut-être le virus COVID-19 », déclare Patrick Nusungay, un conducteur de mototaxi qui sillonne les rues de la ville de Kananga depuis plus de 7 ans.

Pour barrer la route à la propagation du Coronavirus dans la ville, la Police des Nations Unies (UNPOL) a initié, en collaboration avec la Brigade de la Circulation Routière (PCR) de Kananga, des séances de sensibilisation à l'endroit des conducteurs de trois associations de mototaxi. La sensibilisation porte sur le respect des mesures de barrière afin de réduire les risques de propagation de COVID-19.

« Le virus qui entraîne la COVID-19 se transmet ‎principalement par des gouttelettes produites ‎lorsqu'une personne infectée tousse, éternue, ou ‎lors d'une expiration. ‎Vous pouvez être infecté en respirant le virus, si ‎vous êtes à proximité d'une personne malade, ou en ‎touchant une surface contaminée puis vos yeux, ‎votre nez ou votre bouche », explique la Cheffe Secteur UNPOL de Kananga, Sonia Melki au cours de la sensibilisation, avant d'ajouter que : « Le Covid-19 n'épargne personne, UNPOL, PNC, agents de santé, motards, parents, chauffeurs, revendeurs, enfants, fonctionnaires, jardiniers, maçons et cadres peuvent tous l'attraper. Respectons tous les mesures de prévention édictées par l'OMS. ».

Les participants se sont dit très satisfaits de l'action de l'UNPOL et ont pris l'engagement à leur tour de sensibiliser d'autres conducteurs et les clients, pour une meilleure prévention au sein des communautés de la province du Kasaï-Central. Aussi, conscients du danger, ils se sont également engagés à ne pas remorquer plus d'un passager.

Le président de l'association de mototaxis, John Henry N'gindou a promis de consacrer son temps, pour informer les membres de son association sur la pandémie, son mode de transmission, les mesures d'hygiène à respecter et l'attitude à avoir en cas de suspicion d'un cas de maladie.

Afin d'informer le plus grand nombre de personnes sur la maladie, la Police des Nations Unies sensibilise les leaders des associations de motards et les agents de la Police de Circulation Routière. Près de 20 responsables des associations de conducteurs de moto et certains agents de la Police de Circulation Routière ont déjà été sensibilisés dans la ville de Kananga.

Dans un contexte où la distanciation sociale est impossible à observer sur les motos, le port de masques et l'utilisation des produits sanitaires sont vivement conseillés. La MONUSCO a, par conséquent, fait un don de masques et des produits sanitaires aux motards.

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.