Ile Maurice: Quarantine Bill - La dengue et le chikungunya absents de la liste des maladies

Le nouveau Quarantine Bill comprend une série de maladies infectieuses bactériennes et virales dont certaines sont rares dans le monde. Voici un petit lexique des maladies listées dans le projet de loi, hormis le désormais familier Covid-19.

Les deux maladies ne figurant pas sur la schedule du Quarantine Bill sont le chikungunya et la dengue. Le chikungunya, ou chik, appelée aussi la maladie de l'homme courbé, a été très présent à La Réunion en 2005 où 4 500 personnes étaient contaminées. En 2006, le virus du chikungunya y infectait plus de 244 000 personnes, soit un tiers de la population, avec 203 décès et avec près de 120 000 nouveaux cas. Il a aussi été enregistré aux Comores, à Madagascar, aux Seychelles, à Mayotte et à Maurice avec 2 553 cas, dont 1 173 cas confirmés en laboratoire et des décès également.

La dengue, quant à elle, est une infection virale également transmise par les moustiques. Elle provoque un état grippal et ses complications peuvent entraîner la mort. On parle alors de dengue sévère. La moitié de la population mondiale est exposée au risque d'infection, même si le virus sévit surtout dans les régions tropicales et subtropicales. Il n'y a pas de traitement spécifique pour la dengue ou sa forme sévère. La détection précoce et les soins permettent de ramener son taux de mortalité en dessous de 1 %. Depuis le début de l'année, la Réunion a enregistré 6 800 cas de dengue et Maurice une vingtaine. Il est important de noter qu'en France, huit des maladies listées ci-dessous sont à déclaration obligatoire par les médecins et laboratoires auprès de l'Agence régionale de santé et de l'Institut de veille sanitaire.

Ci-dessous les maladies listées dans le nouveau Quarantine Bill :

La tuberculose pulmonaire active se transmet d'une personne à l'autre par voie aérienne. Elle reste la maladie infectieuse la plus meurtrière du globe, avec environ 10 millions de nouveaux cas par an, et 1,5 million de morts, même si des traitements existent. Or, le financement de la recherche sur la tuberculose est passé au second plan, les sommes étant surtout consacrées au VIH et, désormais, au Covid-19. Le seul vaccin disponible a 100 ans et fonctionne seulement chez les très jeunes enfants.

Aussi appelée la maladie du charbon, l'Anthrax Charbon est une toxi-infection animale transmissible à l'homme. Elle peut se transmettre de plusieurs façons, par les spores ou par la viande contaminée. C'est le plus souvent une maladie professionnelle contractée par la manipulation d'animaux morts du charbon, par l'inhalation de spores, par la consommation de viandes mal cuites provenant d'animaux contaminés.

La fièvre hémorragique d'Argentine ou la maladie de O'Higgins, également connue en Argentine sous le nom de mal de los Rastrojos, est une fièvre hémorragique sévissant dans ce pays d'Amérique du Sud. Son vecteur est une espèce de rongeur, la souris du maïs. Un vaccin existe.

La fièvre hémorragique de Bolivie, également connue sous le nom de typhus noir, est une fièvre hémorragique de Bolivie. Hors traitement, son taux de mortalité est estimé entre 15 à 20 %. Son niveau de biosécurité est élevé (4) en raison de son pouvoir pathogène.

Le botulisme est une maladie paralytique rare mais grave, le plus souvent d'origine alimentaire, touchant les humains et les animaux. Chez l'être humain, il existe trois variétés de botulisme : le botulisme alimentaire, due à la toxine présente dans l'aliment, le botulisme par blessure et le botulisme infantile. On enregistre 11 à 22 cas annuels dans le centre de la France.

La fièvre hémorragique du Brésil est une maladie infectieuse provoquée par le virus Sabià, très contagieux et mortel. Fièvre, fatigue, vertiges, douleurs et faiblesses musculaires sont ses symptômes. Les cas graves présentent des saignements des orifices. Le virus peut être transmis par inhalation, ingestion ou contact avec l'urine, la salive, le sang ou les excréments de rongeurs. Ce virus est potentiellement utilisable pour le bioterrorisme.

Le choléra est une toxi-infection épidémique contagieuse strictement limitée à l'espèce humaine. Elle se caractérise par des diarrhées abondantes et une sévère déshydratation. L'Organisation mondiale de la santé estime que le choléra entraîne chaque année environ 100 000 morts pour 4 millions de cas recensés.

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo est provoquée par un virus qui occasionne des flambées de fièvre. Son taux de mortalité peut atteindre 40 %. Le virus se transmet à l'humain à partir de tiques et d'animaux d'élevage. Cette fièvre est endémique à l'Afrique, dans les Balkans, au Moyen-Orient et en Asie. Il n'existe pas de vaccin contre ce virus ni pour l'homme, ni pour l'animal.

La diphtérie est une maladie infectieuse qui débute par une angine, Elle peut entraîner la mort par suffocation si le malade n'est pas traité. Un vaccin existe mais il a été noté que la diphtérie peut revenir dans un pays développé dès que la couverture vaccinale tombe au-dessous d'un seuil critique.

La fièvre hémorragique est causée par le virus Ebola. Elle peut être très sévère. L'épidémie qui a sévi en Afrique affichait une létalité de 39,5 % en 2016, avec 11 323 morts sur 28 646 cas recensés. Un premier vaccin a été annoncé à la fin de 2016 et utilisé pour une campagne vaccinale en Afrique de l'Ouest en 2017, ainsi qu'en République démocratique du Congo en 2019.

La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique virale aiguë d'une durée d'une à quatre semaines. Elle sévit en Afrique occidentale. Environ 80 % des personnes contaminées par le virus de Lassa n'ont pas de symptômes. Une infection sur cinq entraîne une atteinte sévère de plusieurs organes comme le foie, la rate et les reins.

La fièvre hémorragique de Marburg est causée par un virus endémique dans plusieurs pays africains. Celui-ci a été nommé d'après Marbourg, la ville allemande où il est apparu pour la première fois en Europe. Bien qu'assez proche du virus Ebola, il est réputé moins létal que ce dernier. Les premiers foyers connus sont apparus en Afrique de l'Est.

La rougeole est une maladie affectant les enfants. Selon l'Unicef, avec la suspension des vaccinations dans plusieurs pays, 117 millions d'enfants risquaient désormais d'attraper la rougeole, qui a tué plus de 140 000 personnes en 2018. La plupart des victimes avait moins de cinq ans. La République démocratique du Congo fait face à la plus grande épidémie de rougeole au monde et a enregistré 6 000 morts, principalement des enfants, depuis le début de la dernière épidémie en 2019. En Centrafrique, l'épidémie de rougeole a été déclarée par le gouvernement fin janvier, mais l'arrivée du coronavirus retarde le processus de campagne de vaccination.

La méningite à méningocoque est causée par une bactérie assez répandue, la Neisseria meningitidis. L'infection se transmet par le biais de toux, postillons, des gouttelettes émises par les voies respiratoires des personnes infectées. La bactérie survit mal sur des surfaces inertes. La maladie est caractérisée par des maux de tête, fièvre, vomissements, raideur de la nuque, douleurs articulaires, envie de fuir la lumière, éruption cutanée, confusion ou somnolence, voire coma. Il existe des vaccins efficaces existent contre les sérogroupes A, C, W et Y mais pas contre le sérogroupe B.

La grippe H1N1 est une affection contagieuse des voies respiratoires qui provoque des symptômes de la grippe saisonnière. Les noms de grippe porcine ou influenza porcine ont été utilisés initialement pour désigner cette maladie car d'après les analyses initiales en laboratoire, ce virus grippal comprenait des gènes ressemblant à ceux du virus de la grippe chez les porcs. Mais, par la suite, les scientifiques ont réalisé que le virus grippal H1N1 est composé de gènes issus de différents virus grippaux, qui circulent parmi les espèces porcines, aviaires et humaines.

La peste est une maladie commune à l'homme et à l'animal. Le bacille de la peste cause des pathologies pulmonaires de gravité différente. Il y a trois types de peste. Le monde a connu plusieurs épidémies de pestes, les plus récentes étant en Inde en 1994 avec 874 cas et 54 décès et Madagascar en 2017 avec 597 cas et 55 décès. Un vaccin existe mais il est destiné aux militaires travaillant dans les zones où sévit le bacille ou aux scientifiques. Outre Madagascar, la peste est encore présente en République démocratique du Congo, en Ouganda et en Tanzanie.

La poliomyélite est une maladie contagieuse provoquée par un virus, le poliovirus, qui envahit le système nerveux et qui peut entraîner, en quelques heures, des paralysies irréversibles. Il y a trois sérotypes de poliovirus. Bien que le nombre de cas ait diminué de plus de 99 % depuis 1988, passant de plus de 350 000 cas par an à 22 cas notifiés en 2017, la transmission n'a pas été interrompue dans trois pays, à savoir l'Afghanistan, le Nigéria et le Pakistan.

La fièvre de la vallée du rift est une maladie virale affectant principalement les animaux domestiques ruminants et transmissible à l'homme et se manifeste dans 1 à 3% des cas en fièvre hémorragique. Dans la majorité des cas, l'infection chez l'homme résulte d'un contact avec du sang ou des organes d'animaux contaminés. L'infection humaine peut aussi résulter de piqures de moustiques.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.