Togo: Jacques Tsifotu, l'homme qui promeut autrement les épices

Il a pour nom Jacques Tsifotu. Il est le promoteur de la Liqueur aux épices, une production à base de vin de palme distillé (Sodabi) et des épices de divers genres.

Jeune entrepreneur togolais œuvrant dans l'agroalimentaire depuis 2018, l'homme a pris sur lui de donner à sa manière une nouvelle valeur aux épices (8) dont entre autres, Curcuma, Cannelle, Gingembre et Clous de girofle.

Une seule déclaration résume cette option de Jacques pour la transformation de ces produits de l'Agriculture togolaise et africaine, en les assaisonnant avec un autre produit qui n'est que dérivée de cette même agriculture, qui est le vin de palme distillé.

« La promotion de la consommation locale est selon moi le meilleur moyen pour faciliter la création de richesse et booster une économie nationale. Elle augmente le pouvoir d'achat des producteurs locaux et favorise la croissance », tel est l'avis du promoteur de la Liqueur aux épices.

Pour la promotion de ces produits, il ne cesse de multiplier les rendez-vous. On note déjà en deux ans d'activités, une présence à différentes foires et es Salons à savoir MIATO (Octobre 2019), Foire Internationale Lomé (Novembre-Décembre 2019), Forum National du Paysan Togolais à Kara (Janvier 2020), la Foire d'Adéticopé (Décembre 2019), et dans la sous-région, au Bénin et en Côte d'Ivoire.

Interrogé par notre rédaction sur la situation sanitaire actuelle de la Covid-19, comme tous les jeunes entrepreneurs togolais, il a reçu également de plein fouet, les conséquences de cette pandémie.

« La baisse des activités est constatée avec la crise sanitaire actuelle de Covid-19, alors qu'on était dans un élan de développement sans précédent », regrette Jacques Tsifotu.

Toutefois, reste-il confie pour l'avenir et la relance des activités. Mais en attendant, il est à noter que la Liqueur aux épices dont Jacques Tsifotu est le promoteur est en vente à plusieurs points de vente à Lomé et d'autres localités.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.