Cote d'Ivoire: COVID-19 - Les enfants et les personnes âgées devront encore attendre pour les messes à la Riviera Palmeraie

Le curé de la paroisse Notre dame de l'Incarnation de la Riviera Palmeraie, Hugues Dimitri, peut être fier de ses fidèles. Ce dimanche 17 mai, ces derniers sont venus visiblement heureux dans la discipline et le calme pour participer aux messes dominicales.

Toutefois, avec la reprise des célébrations eucharistiques avec les fidèles, pour l'heure, les enfants et les personnes âgées doivent encore attendre à la maison pour y faire leurs prières.

Sur place, des dispositions visant au respect des mesures barrières ont été prises afin que les chrétiens catholiques puissent prendre part à cette célébration eucharistique.

Ainsi, le nombre de messes est passé de 5 à 9 les week-ends. En semaine, les horaires des trois célébrations quotidiennes (6h15, 12h15, 19h) restent inchangés.

Ce qui est marquant, dimanche dernier, à l'occasion de la célébration de la messe de 9 heures, des dispositifs de lavage des mains ont été installés dans la cour à l'entrée principale de l'église. 180 personnes portant obligatoirement des masques de protection ont été autorisées à y accéder par messe.

Prêtres, ministres extraordinaires de la communion, membres du service d'ordre, quêteuses... tous avaient le visage masqué. Deux personnes par banc assis chacun à une extrémité.

Sur le banc suivant, une seule personne placée au centre, est assise pour maintenir la distanciation physique.

Pour faire la quête, les quêteuses ne font plus passer le panier entre les rangées. Ce sont les fidèles qui se lèvent par vague de leur banc au fur et à mesure pour faire leurs offrandes dans un panier réservé à cet effet.

Au niveau du sol, des zones ont été marquées de sorte que chacun évite tout contact avec son prochain dans la file pour prendre la communion ou faire la quête.

A quelques mètres de l'église, se trouve la maison des religieux, les Frères de l'instruction chrétienne (Fic) où au même moment, se déroule une messe également. Des bâches ont été dressées dans cette cour pour accueillir les fidèles.

Une équipe se charge de désinfecter les chaises, les micros avant et après les célébrations. Avant de prendre place sous les bâches, chaque chrétien se doit de prendre un ticket numéroté à l'entrée afin d'y accéder.

Les tickets permettent de connaître le nombre de personnes se trouvant à l'intérieur des édifices. Parce qu'il ne faut pas dépasser 200 personnes comme prescrit par le Conseil national de sécurité.

Ici, par mesure de prudence, 180 personnes sont admises. Chacun est soumis au lavage des mains. Des rondes sont faites par les membres du service d'ordre pour vérifier si toutes les mesures arrêtées fonctionnent bien.

Chaque chrétien entre à l'Église par le petit portail et en ressort par le portail principal pour éviter toute bousculade. C'est avec un sourire et la joie que le père Alexis Kouadio a retrouvé les paroissiens.

Dans son homélie, il a exhorté les fidèles à toujours privilégier l'amour de Dieu et du prochain. Il a Imploré la miséricorde du Seigneur afin que la pandémie s'éloigne du monde.

La guérison des malades du Covid-19 a fait partie des intentions de la prière universelle. C'est par des cantiques d'allégresse que les chrétiens ont honoré Dieu avant leur sortie.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.