Madagascar: Ambohimahitsy - Le bunker de Lama et ses complices démoli hier

Après la capture de Ramandehamanana Norbert dit Lama, le roi du kidnapping qui a enlevé l'opérateur économique Anil Karim le 27 avril dernier, l'enquête menée par la gendarmerie sur cette affaire ne cesse de révéler des informations sur le mode opératoire de ce grand bandit.

On sait maintenant que la maison utilisée par Lama et son équipe pour séquestrer leur victime à Manankasina-Ambohimahitsy est construite sur un terrain domanial et le propriétaire est encore en litige avec l'Eglise Catholique Romaine qui l'a déjà exploité avant lui. D'après les informations émanant de la gendarmerie, une complice des ravisseurs a construit illicitement un mur et une maison en briques. C'était un véritable bunker, dans la mesure où elle contient une pièce souterraine servant de cellule conçue pour garder les personnes victimes de kidnapping. Navaz Veldjee, l'opérateur Karana qui était enlevé le 13 décembre 2019 y était également séquestré.

Cette cache est vraiment stratégique car elle donne une vue panoramique sur la ville d'Antananarivo, permettant de surveiller les alentours. Puisqu'il s'agit d'une construction illicite qui n'a pas obtenu un permis de construire (ni pour le mur ni pour la maison), celle-ci a été démolie à l'aide d'un bulldozer, hier, après avoir eu l'accord du Maire. Les travaux se sont déroulés sans incident et ont fait l'objet d'un procès-verbal réglementaire. Puisque le terrain en question est encore en litige, le Ministère de l'Aménagement du Territoire est tenu de prendre des mesures pour qu'aucun des complices des kidnappeurs n'ait la possibilité de s'en approprier. Appelé Ramahefa, la personne qui a occupé les lieux a été arrêtée et devra être livrée au Tribunal.

Moustafa, Ra-Jim et Man « wanted ». Comme il était déjà promis par le commandant de la gendarmerie ainsi que le Collectif des Français d'origine indienne de Madagascar, la prime de 200 millions d'ariary destinée à ceux qui ont contribué de près ou de loin à la capture de Lama a été déjà remise au commandant de la circonscription interrégionale de la Gendarmerie Analamanga, le Général Andry Rakotondrazaka, qui se chargera de sa distribution aux bénéficiaires. Il est à rappeler que Lamal a été touché par balles lors de son arrestation puis a succombé de ses blessures lors de son évacuation à l'hôpital, Lama a encore eu le temps de dénoncer trois autres personnes présumées être ses principaux complices dans les actes de kidnapping qu'il a commis durant des années. Il a cité trois noms.

Appelé Dilavarhoussen Raza dit 4K ou Moustafa, le premier est un ressortissant indien qui se trouverait actuellement aux îles Comores, selon l'information émanant de la gendarmerie. De nationalité malgache, les deux autres sont connus sous les noms de Ra-Jim et Herman ou Man. Pour ces trois fugitifs, une prime des 200 millions d'ariary est également promise à quiconque peut fournir des renseignements permettant de les arrêter.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.