Algérie: Une académie de natation féminine sera érigée à Ouargla

Alger — La première Académie de natation féminine dans la région du sud algérien, financée par la Fédération internationale de la discipline (Fina) à hauteur de 25.000 dollars, sera érigée à Ouargla, suite à l'acceptation du projet présenté en ce sens par la Fédération algérienne en 2019.

La mise en oeuvre de ce projet entre dans le cadre du "Programme Fina" relatif au développement de la natation dans les régions reculées.

Le président de la Fédération algérienne (FAN), Mohamed Hakim Boughadou, s'est félicité, dans une déclaration à l'APS, de l'acceptation par la Fina du projet de l'instance nationale, une première dans les annales de la natation algérienne.

Lire aussi: Natation / Algérie : il faut commencer à préparer la nouvelle saison le plus tôt possible

"Nous avons travaillé de façon à bénéficier du Programme Fina. Nous avons alors élaboré, au niveau de notre fédération, un projet de développement de la natation dans la région sud, destiné notamment à la gent féminine", a indiqué Boughadou, ajoutant que dans le sillage de son intervention, l'année dernière lors des travaux de la Fina world aquatics convention tenus en Chine, "nous avons présenté un dossier bien ficelé sur le développement de la natation dans les régions du sud".

S'agissant du choix de Ouargla (800 km au sud d'Alger) pour l'implantation de cette académie, le président de la Fédération algérienne a indiqué que cette wilaya devrait être le berceau pour la promotion de la natation dans la région.

"Ouargla sera une wilaya-pilote pour ce projet ambitieux, car elle dispose d'une ligue active, participant régulièrement aux compétitions nationales avec plusieurs clubs", a-t-il souligné.

Généraliser le projet à d'autres wilayas du sud

La promotion et le suivi de ce projet seront assurés par Abdelhalim Ouledhaimouda, membre du Bureau fédéral et président de la commission de développement de la natation dans la région sud.

Le premier responsable de l'instance fédérale assure que cette commission "entamera son travail dès la levée du confinement sanitaire", soulignant que la FAN entamera son projet avec la mise en place d'une académie pour le développement de la natation féminine dans la spécialité "Natation" seulement.

De son côté, Abdelhalim Ouledhaimouda a affirmé que la natation est une discipline sportive nouvellement lancée dans le Grand sud et qui a eu un engouement ayant permis de découvrir de jeunes talents, "mais notre souci est l'absence de la gent féminine".

Sur l'origine de la création d'une Académie de natation féminine à Ouargla, le président de la Ligue d'Illizi affirme : "Lors de la visite du président de la fédération à Ouargla, il a remarqué la présence de jeunes filles en plein entraînement au niveau de la piscine. C'est à partir de cet instant qu'il a décidé de créer une académie pour le développement de la discipline à Ouargla, et la généraliser à travers d'autres wilayas".

Le patron de la FAN, également premier responsable de l'Union maghrébine, a arrêté l'objectif de son projet : "Notre souci est de développer la natation parmi les jeunes du sud algérien, pour former un véritable réservoir au service des différentes sélections nationales".

Avant d'enchaîner : "Les régions du sud disposent d'un grand potentiel que nous devons exploiter. Nous allons étendre le projet aux autres wilayas du sud, dans la mesure du possible".

Rappelons que les membres du bureau exécutif de la FAN ont décidé mercredi dernier de mettre fin à la saison sportive 2019-2020, suite à la prolongation du confinement sanitaire jusqu'au 29 mai en raison de la pandémie du COVID-19.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.