Congo-Kinshasa: Cavale terminée pour Massaro

Pratiquement un mois s'est écoulé depuis que le Procureur général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Matete avait lancé l'avis de recherches en vue de rattraper le sieur Shangalume Nkingi Daniel alias « Massaro », en cavale par refus de répondre à la convocation de la justice en rapport avec la gestion des fonds alloués à la réalisation des travaux de 100 jours du Président de la République. Le PG Kisula Betika Yeye Adler avait, à cet effet, saisi en date du 14 avril 2020 le Commissaire provincial de la Police nationale/ville de Kinshasa et l'Inspecteur en chef, chef de Brigade criminelle afin d'entreprendre des recherches en vue de retrouver le fugitif et le ramener sous escorte au Parquet général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Matete. Il est poursuivi pour détournement des deniers publics.

Depuis tous ces temps, Daniel Shangalume Nkingi dit Massaro continuait sa cavale parce que décidé de ne pas se présenter à la justice pour fournir l'éclairage attendu de lui en rapport avec la gestion des fonds alloués aux travaux de 100 jours du Chef de l'Etat, précisément ceux relatifs à la construction des maisons préfabriquées dont le marché avait été confié à l'opérateur libanais Jammal Samih.

Pendant qu'il poursuivait sa cavale, beaucoup d'informations ont été distillées. Malheureusement, elles se sont révélées toutes fausses. Certaines sources indiquaient que Massaro se cachait dans la capitale Brazzaville du Congo d'en face ; tandis que d'autres renseignaient qu'il était déjà arrivé au Zimbabwe ; et enfin d'autres encore faisaient état de sa présence dans la capitale économique du Congo Brazzaville Pointe Noire.

Il importe de signaler qu'au lendemain de la convocation lui lancée, des rumeurs en circulation notamment dans les réseaux sociaux, avaient fait croire que Daniel Shangalume a été rattrapé dans une église dans la commune de Mont Ngafula à Kinshasa où il se cachait.

Mais, depuis le vendredi 15 mai dernier, tout ce qu'on recevait comme information à propos de l'endroit où se cachait Daniel Shangalume Nkingi alias Massaro, s'est révélé faux. Car, grâce au concours des services d'intelligence, le fugitif a été rattrapé loin de ce qu'on s'imaginait. C'est-à-dire dans une ferme dont on dit appartenir à l'épouse de Vital Kamerhe Mme Amida, située sur la route de l'ex-Bandundu vers l'actuelle province du Kwango, où Massaro se cachait. Il a été pris en compagnie de ses proches parmi lesquels se trouverait un coiffeur du Chef de l'Etat,selon une certaine opinion. Cependant, des sources dignes de foi renseignent que la personne en question n'était plus en service auprès du Chef de l'Etat. Pris à partir de Kisangani lors de la campagne électorale, ça fait longtemps que le fameux coiffeur ne rendait plus ses services auprès du Président de la République.

De la ferme où ils se cachaient, Massaro et Cie ont été conduits à l'Agence Nationale de Renseignements (ANR). C'est là qu'ils ont passé tout le week-end, et seront entendus ce lundi au Parquet général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Matete.

On rappelle que Daniel Shangalume, présenté comme neveu de Vital Kamerhe, celui qui aurait joué d'entremetteur entre le Directeur de cabinet du Chef de l'Etat et Coordonnateur des travaux de 100 jours et l'homme d'affaires libanais Jammal Samih, dans le dossier des maisons préfabriquées.Dom

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.