Afrique: L'accès au financement sauve les agriculteurs pendant la COVID-19

"En 2017, nous n'avions pas d'actifs financiers. Tout ce que nous avions, c'était une main-d'œuvre motivée et un café de haute qualité", se souvient Nimrod Wambette.

Fondateur et président de Mount Elgon Agroforestry Communities Cooperative Enterprise Ltd (MEACCE), il est fier de leur produit phare : le café arabica de spécialité.

Tous les cafés de cette entreprise ougandaise sont certifiés équitables et biologiques et les cerises sont cueillies à la main par les agriculteurs, qui reçoivent une prime sur leurs produits. MEACCE collecte le café auprès des coopératives, le traite et l'exporte.

Sa mission est d'améliorer les moyens de subsistance et les communautés de ses membres par la promotion de ses produits agroforestiers. L'entreprise compte 3 664 agriculteurs membres, enregistrés dans 11 coopératives réparties sur les pentes du Mont Elgon, dans l'est de l'Ouganda.

Maintien des obligations pendant la COVID-19

Fin mars, lorsque de nombreux pays du continent africain se sont enfermés pour contenir la propagation de la COVID- 19, MEACCE a dû faire face à sa propre série de défis. Les transports publics ayant été interrompus et la mobilité privée fortement affectée, il n'était plus possible de poursuivre les pratiques et les ressources du passé.

Cependant, MEACCE a continué à livrer du café à des clients étrangers. Il s'agit d'une réussite remarquable pour l'entreprise dans un contexte d'incertitude.

L'accès au financement fait l'affaire

Tout a commencé l'année dernière lorsque le fonds de roulement était insuffisant pour préfinancer l'achat de café auprès des agriculteurs. Le MEACCE a présenté un plan d'affaires à diverses institutions financières. Elles ont réussi avec Root Capital, un investisseur basé au Kenya qui a trouvé le plan d'affaires suffisamment convaincant pour mobiliser 150 000 USD comme fonds de roulement.

C'est la participation à la formation et à l'encadrement du Market Access Upgrade Programme (MARKUP) sur l'accès au financement qui a permis à MEACCE de préparer son plan d'affaires pour les investisseurs potentiels.

"Grâce au coaching sur l'accès au financement, nous avons acquis des connaissances sur le financement qui nous ont aidés à devenir une entreprise solide et durable", a déclaré Nimrod Wambette, soulagé.

L'accès au fonds de roulement de Root Capital s'est avéré être un soutien crucial pour MEACCE pour braver la tempête COVID-19 en remplissant ses obligations contractuelles.

L'entreprise prévoit d'utiliser les fonds restants du prêt pour rembourser les agriculteurs et préparer un autre conteneur.

Bien que Nimrod Wambette s'inquiète des retards inévitables dans la conclusion des transactions, il est heureux que les agriculteurs habilités au sein de la coopérative se soutiennent mutuellement en ces temps difficiles.

Programme d'amélioration de l'accès aux marchés

MEACCE a reçu le soutien du programme d'amélioration de l'accès aux marchés (MARKUP). MARKUP est une initiative de développement régional conçue par le Secrétariat de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) en partenariat avec l'Union Européenne (UE) et mise en œuvre par diverses agences, dont le Centre du Commerce International (ITC) et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). Le MARKUP vise à accroître les exportations de produits agroalimentaires et horticoles et à promouvoir l'intégration régionale et l'accès au marché européen en relevant les défis spécifiques auxquels sont confrontés les petites et moyennes entreprises (PME), les institutions de soutien au commerce et à l'investissement (TISI) et les décideurs politiques pour accéder aux marchés d'exportation régionaux et de l'UE.

Plus de: Africa Renewal

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.