Cote d'Ivoire: Akwaba City - Bruno Koné lève les obstacles au projet de Touré Ahmed Bouah

L'exécution des projets structurants sur l'axe Abidjan-Anyama confiés par l'État de Côte d'Ivoire au promoteur Touré Ahmed Bouah peut enfin démarrer. Le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, Bruno Nabagné Koné en a décidé ainsi.

Dans un communiqué publié dans le quotidien gouvernemental « Fraternité matin », le mercredi 13 mai 2020, le ministre Bruno Koné a décidé de lever tous les blocages au démarrage des travaux du projet Akwaba City de Touré Ahmed Bouah.

Dans ce communiqué, le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme note qu'il a marqué son accord de principe pour la réalisation d'un projet de pôle urbain dans la zone Nord d'Abidjan (Anyama), porté par la société Sophia S.A et son promoteur, Touré Ahmed Bouah.

Bruno Koné souligne que le 22 décembre 2016, l'État de Côte d'Ivoire a signé une autre convention avec la société Sophia S.A, conformément aux dispositions de la loi n°97-524 du 4 septembre 1997, portant création d'une concession d'aménagement foncier.

Quelques mois plus tard, soit le 25 juillet 2019, explique le communiqué, différents arrêtés conformément à la convention susmentionnée ont été signés.

Il s'agit selon le ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, de l'arrêté n° 19-00005/Mclu/Dguf/Du/Sdpu portant constitution d'une réserve foncière d'une superficie de 7.216 hectares, 88 ares 90 ca, située dans la Zone d'aménagement différée (ZAD) à Anyama par la société Sophia S.A, de l'arrêté n° 19-00002/Mclu/Dguf/Du/Sdpu portant autorisation d'aménagement de 6. 154 hectares dans la ZAD sise à Akoupé-Zeudji (Anyama), de l'arrêté n°19-00003/Mclu/Dguf/Du/Sdpu portant autorisation d'aménagement d'une parcelle de 433 hectares dans la zone d'aménagement différée, sise à Anyama-Adjamé et de l'arrêté n°19-0004/Mclu/Dguf/Du/Sdpu portant autorisation d'aménagement d'une parcelle de 629 hectares sise à Ahouabo (Anyama) dans la Zone d'aménagement différée.

Bruno Koné précise que ces arrêtés ont été signés en faveur de la société Sophia S.A, pour permettre à l'opérateur d'engager les démarches en vue de la mobilisation des ressources financières nécessaires à la réalisation du projet.

Concernant les intérêts des populations de la zone impactée par le projet, les services du ministre Bruno Nabagné Koné, se veulent rassurant : « Le ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme tient à rassurer les populations que toutes les dispositions seront prises pour la protection de leurs droits dans le cadre de la réalisation de ce projet destiné à permettre un développement urbain plus cohérent de l'agglomération d'Abidjan ».

Pour mener à bien l'exécution des travaux du projet Akwaba City, prévus pour s'achever d'ici à 2030 et comprenant un ensemble d'infrastructures dont des marchés de gros, un abattoir ultramoderne, des ouvrages scolaires, sanitaires, le ministre Bruno Koné annonce la création, dans les semaines à venir, d'un comité tripartite de supervision du projet, qui aura pour rôle de veiller au respect des engagements pris et à la mise en œuvre efficiente de la confiance entre les parties en présence.

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.