Madagascar: Groupe parlementaire républicain - Les élus réclament le plan de relance de l'économie

Le groupe parlementaire républicain regroupe des députés indépendants.

Face à une économie anéantie par la pandémie, le plan de relance de l'économie est vivement sollicité dans le cadre du déconfinement progressif déjà enclenché par l'Etat. Les députés issus du groupe parlementaire républicain le réclame.

Comment redresser l'économie du pays après le passage dévastateur de la pandémie qui continue aujourd'hui à sévir encore. Cette question préoccupe aussi bien le secteur privé que les élus qui commencent beaucoup à s'intéresser au plan de relance de l'économie que l'exécutif doit accoucher. Hier, les députés issus du rang du groupe parlementaire républicain ont déclaré que « le plan de relance doit être publié afin qu'on puisse savoir la stratégie adoptée pour reprendre les activités économiques vers son cours normal ». Presque tous les secteurs d'activités ont été ravagés par la pandémie pour mettre l'économie du pays à terre.

Mais « il faut tout de même qu'on sache comment va faire le gouvernement pour relancer les secteurs prioritaires tels que le tourisme et l'agriculture » a avancé Norbert Mamangy, député élu à Sambava et porte-parole du groupe parlementaire, hier à Ivato. Les députés ont soutenu que la crise a beaucoup affecté l'économie régionale, particulièrement le secteur tourisme, et veulent ainsi que l'exécutif aille plus vite en besogne pour donner une visibilité sur les mesures à entreprendre afin de relancer l'économie. « Quelle stratégie adoptera le gouvernement en matière fiscale en cette période difficile pour les entreprises » s'interroge Neypatraiky Rakotomamonjy, élu à Ihosy et président du groupe parlementaire républicain à l'assemblée nationale.

Vulnérables. Depuis le début de la crise, l'Etat a mis en œuvre, dans les régions confinées, un plan d'urgence sociale pour atténuer son impact sur la vie sociale de la population, notamment le moratoire sur les mensualités de crédit bancaire pour les particuliers, l'échelonnement des paiements des factures d'eau et électricité, les projets Vatsy Tsinjo et Tosika Fameno. Les élus demandent ainsi que ce plan d'urgence sociale soit généralisé. « Dans le district d'Ihosy, par exemple, les enseignants FRAM peinent à survivre durant cette crise à cause de l'arrêt des cours et devraient, à cet effet, bénéficier le soutien de l'Etat » défend Neypatraiky Rakotomamonjy.

Dans d'autres régions qui ne sont pas concernées par le confinement, la crise a aussi impacté le quotidien des ménages, surtout les plus vulnérables, soutient les élus. Dans ces régions, le soutien de l'Etat est aussi sollicité. Dans ce cadre, les députés du groupe parlementaire républicain veulent « de la transparence sur la gestion des financements des partenaires financiers dans le cadre de la crise actuelle ».

Apaisement. Des voix craignent une explosion sociale à l'horizon de la crise mais les députés du groupe parlementaire républicain, eux, préfèrent que « tous les acteurs concourent à la ruée vers le renforcement d'un climat d'apaisement ». Et si les critiques fusent, « elles doivent être constructives » soutient Norbert Mamangy. « Le respect de la séparation des pouvoirs entre les institutions en place » sera alors « la clé » de ce climat d'apaisement, estime les députés du groupe. « Toutes velléités de violer ce principe républicain sur la séparation des pouvoirs est toujours source d'instabilité dans le pays » rappelle Neypatraiky Rakotomamonjy.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.