Congo-Kinshasa: Pacification de l'Ituri - Leila Zerrougui échange avec des députés nationaux originaires de cette province

communiqué de presse

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République, Leila Zerrougui, a rencontré une délégation de huit députés nationaux originaires de l'Ituri, le 18 mai à Kinshasa.

La réunion, à laquelle ont également assisté le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en charge de la Protection et des Opérations, David Gressly, et le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur humanitaire, David Mclachlan-Karr, a porté sur la situation sécuritaire et humanitaire dans cette province de l'Est de la RDC; où l'insécurité des groupes armés a provoqué le déplacement de plus de 1, 2 million de personnes dans les Territoires de Djugu, Mahagi et dans une partie du Territoire d'Irumu.

La délégation des députés était dirigée par Mme Angèle Tabu Makusi, députée nationale élue du Territoire de Djugu. Au cours de cet entretien, l'accent a été mis sur le rôle de la MONUSCO dans le cadre de la protection des civils ainsi que sur le soutien que la Mission apporte aux autorités nationales pour aider à stopper la vague actuelle d'insécurité dans la province. Le soutien de la communauté humanitaire pour aider à relever les défis humanitaires a été aussi au centre de la discussion.

Mme Zerrougui, faisant écho à ses deux adjoints, a souligné la nécessité d'un véritable partenariat entre la MONUSCO et le Gouvernement pour travailler avec les parties prenantes locales, provinciales et nationales afin de trouver des solutions durables aux causes profondes des conflits récurrents en Ituri.

Elle a souligné son engagement constant auprès des autorités nationales et provinciales dans le cadre du mandat de bons offices de la Mission pour attirer leur attention sur la gravité de la détérioration de la sécurité et de la situation humanitaire et sur la nécessité de mesures et de stratégies adéquates pour pacifier et stabiliser la province.

Ces mesures incluent, entre autres, l'appui aux FARDC sur le terrain et la participation de la MONUSCO au renforcement des initiatives de dialogue communautaire et des processus de paix.

Les députés ont soutenu la position de la cheffe de la MONUSCO sur la nécessité cruciale pour toutes les parties de travailler à la résolution durable des conflits dans la province en se concentrant sur la résolution de leurs causes profondes.

Ils ont souligné que la priorité pour eux était à présent de mettre fin, en toute urgence, à ce qu'ils décrivent comme « l'hémorragie actuelle » et la situation humanitaire désastreuse des populations locales prises au piège dans ces zones de conflit en Ituri. Pour eux, il s'agit-là d'un premier pas vers la recherche de solutions durables à moyen et à long terme aux défis humanitaires et de sécurité dans la province de l'Ituri.

C'est dans ce contexte que le Coordonnateur humanitaire adjoint des Nations Unies en RDC est arrivé ce lundi 18 mai à Bunia pour mieux apprécier la situation humanitaire dans la Province. Diego Zorilla va séjourner en Ituri du 18 au mai prochain.

A La Une: Maintien de la Paix et Resolution des Conflits

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.