Congo-Kinshasa: La MONUSCO contribue à l'évaluation des dégâts causés par les récentes intempéries

communiqué de presse

Les dernières pluies survenues dans le Tanganyika ont fait des sinistrés et causé d'importants dégâts matériels dans différents territoires de la province, principalement dans le territoire de Kalemie.

Pour se rendre compte de la situation, le bureau de la MONUSCO a mandaté une équipe composée de Casques bleus indonésiens (INDORDB) et de la Section des Affaires civiles, pour une mission d'évaluation menée le long des rives du Lac Tanganyika en Chefferie de Tumbwe, dans le village de Kasenge, à 31 km au Nord-Est de Kalemie, dans le groupement de Kasanga Mtoa. Cette zone a été sérieusement affectée par les pluies.

Outre l'évaluation des dégâts causés par les inondations, l'équipe de la MONUSCO s'est intéressée à l'état des routes et à la sécurité.

Les échanges avec la Cheffe du village Kasenge et les responsables des forces de sécurité locales ont confirmé que les inondations ont affecté le village. Ces inondations ont été provoquées par l'augmentation rapide de l'eau de la rivière Rugo et du lac Tanganyika. Par ailleurs, 3 civils dont un jeune garçon, une femme et un homme auraient été blessés et envoyés à Kalemie pour des soins médicaux.

L'évaluation a également mis en exergue la précarité des conditions de vie des populations ; une cinquantaine de maisons détruites ou abandonnées, de nombreuses cultures de riz et de manioc ravagées par les eaux. Temporairement, les victimes affectées ont été installées dans des salles de cinéma vidéo et dans l'école du village, en attendant une réponse à cette urgence humanitaire relayée à divers niveaux.

Au plan sécuritaire, les partenaires locaux ont souligné l'amélioration et la bonne cohabitation pacifique entre les communautés, en particulier entre les communautés Twa et Bantu, dans et autour du village de Kasenge. La même situation a été relevée dans les principaux villages tout le long de l'axe à Kayengele (17 km N), Tabac Congo (18 km N), Mama Kasanga (19 km N), Kibanga (20 km N), Kabutonga III, II & I (22 km N), Mtoa (26 km N), Kabubili I, II (29 km N) où l'escalade du conflit intercommunautaire Twa-Bantu a été désastreuse entre septembre 2016 -2018.

Cette tendance est partiellement liée aux actions de la MONUSCO qui finance dans ces zones divers projets des comités locaux de paix et du programme de réduction de violences communautaires mis en œuvre par la Commission Diocésaine Justice et Paix, mais aussi à d'autres actions des agences des Nations Unies dans le cadre des projets du Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) (UNFPA, HCR, PAM, UNICEF) ainsi qu'aux interventions des ONG internationales (IRC, AVSI, Médecins du Monde et CICR... ).

Du point de vue de l'évaluation de la route, les pluies ont accentué la dégradation de la route en direction de la montagne Kibanga, vers Kabimba, à 62 km au Nord de Kalemie, toujours le long des rives du lac Tanganyika, un autre handicap comme l'ont exprimé les populations.

L'équipe de la MONUSCO a également profité de cette mission pour sensibiliser les populations locales sur le Covid-19, notamment lors de la distribution de brochures de l'OMS sur ce sujet.

A La Une: Maintien de la Paix et Resolution des Conflits

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.