Congo-Brazzaville: ART contemporain et littérature - La reprise des activités se fait en dents de scie

En dépit de la levée du confinement depuis le 18 mai sur toute l'étendue du territoire, le secteur culturel compte encore parmi ceux qui semblent aux arrêts. Une situation peu luisante pour ses acteurs qui appellent à un réajustement des pratiques de travail pour recevoir à nouveau le public de façon limitée.

Dans le but d'éviter des rassemblements de plus d'une cinquantaine de personnes et donc de limiter la propagation à grande échelle du virus en milieu public, le Premier ministre, Clément Mouamba, avait annoncé, dans sa communication sur le plan de déconfinement relatif à la riposte à la Covid-19 au Congo, l'interdiction des rencontres sportives et des spectacles.

Cette décision peu explicite du gouvernement soulève un certain nombre de questions et d'incertitudes quant à la réouverture à ce jour ou non des musées, galeries ou encore bibliothèques.

A la grande bibliothèque de l'Université Marien-Ngouabi, à l'Institut français du Congo ou encore à Brazza-Art galerie, le constat est le même : absence du personnel et des visiteurs, toutes les portes sont encore fermées. A en croire les propos d'un agent de sécurité de la galerie Brazza-Art ayant requis l'anonymat, les activités reprendront dès que le gouvernement en dira un peu plus sur cette question car pour l'heure tout semble flou.

« Le secteur culturel est aux abois et j'estime que garder ces espaces ouverts tout en instaurant un rythme de travail rigoureux et respectueux des mesures barrières contre le coronavirus serait une idée salvatrice pour garder la flamme de l'art et de la culture dans notre pays, surtout que les spectacles, projections cinématographiques ou autres rencontres demeurent interdits », en pense Jordy Elemba, jeune congolais passionné de cinéma et de jeux vidéos.

Le musée-galerie du Bassin du Congo, quant à lui, a ouvert ses portes. Selon Maurin Jonathan Mobassi, responsable de cet espace, la situation inédite du coronavirus à laquelle est confronté le monde culturel oblige à imaginer de nouvelles méthodes de travail pour maintenir le lien avec le public et assurer une continuation du service culturel.

« Nous sommes ouverts et prêts à recevoir un nombre très limité de personnes par visite dans le strict respect des mesures barrières, notamment la prise de température à l'accueil, le lavage des mains à l'eau et au savon ou avec un gel hydroalcoolique, le port obligatoire du masque et la distanciation sociale. Compte tenu des normes préconisées par le gouvernement congolais dans la lutte contre le coronavirus, nous ne pouvons pas accueillir des délégations (particuliers, touristes, étudiants, élèves... ) tel que cela se faisait avant. Toutefois, nous attendons encore plus d'éclaircissements de la part des autorités concernées », a-t-il ajouté. Notons que ce musée est actuellement ouvert à tous du lundi au vendredi de 8h 00 à 16h 00 et le samedi de 8h 00 à 13h 00.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.