Burkina Faso: Le coin du jeûneur - Comment faire la retraite spirituelle sous COVID 19 ?

«Plus le mois de ramadan tire vers sa fin, plus les mérites dont il regorge augmentent. L'un des trésors les plus recherchés par les musulmans durant cette période est sans conteste Laylatoul qadr, dite nuit du destin, celle-là même qui est meilleure que mille mois d'adoration.

Et l'un des meilleurs moyens pour bénéficier pleinement de ses mérites constitue la retraite spirituelle. Qu'est-ce que la retraite spirituelle ?

C'est le fait de se retirer dans une mosquée durant les dix derniers jours ou une partie de ces jours dans l'objectif de se passer des affaires mondaines et de se consacrer à la dévotion, à l'adoration d'Allah par la prière, le zikr, la lecture du Coran, l'étude de la science religieuse...

Elle est une pratique du prophète Muhammad qui a beaucoup de mérites. Les deux sahih (Boukhari et Muslim) rapportent d'après Aïcha (qu'Allah l'agrée), que le Prophète (PSL) faisait l'i'tikaf durant les dix derniers jours de ramadan jusqu'à ce qu'intervienne son rappel à Dieu et que ses épouses lui ont emboîté le pas dans cette retraite pieuse.

Allah fait les éloges de ceux qui font cette retraite en ordonnant à son ami intime, le prophète Ibrahim et son fils Isma'il de préparer la mosquée pour ces derniers en disant : «Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : « Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent » S2V150.

Dans notre contexte actuel, même si les mosquées sont rouvertes au public après leur fermeture du fait de la covid 19, il reste que le couvre-feu est toujours en vigueur. Une situation qui ne favorise pas forcément la fréquentation des mosquées par les fidèles pour ce qui concerne les prières nocturnes, voire la retraite spirituelle.

Mais l'objectif de cette retraite pieuse étant de se mettre à l'abri des affaires mondaines afin de mieux s'adonner à un culte exclusif pour Allah, dans l'optique de bénéficier des mérites de la nuit d'al qadr, le croyant doit savoir que rien n'est perdu.

En d'autres termes, même étant à domicile, l'on peut s'adonner à des moments d'intense adoration durant ces dix derniers jours de ramadan. Pour cela, toutes les pratiques spirituelles sont les bienvenues : prières surérogatoires, invocations et évocations, lecture du Coran, aumône, entre autres.

Le comité presse de l'A.E.E.M.B.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.