Madagascar: Société Ambatovy - Une Cité dans la Cité

Rayan Reyes. Un philippin travaillant à l'usine Ambatovy est le deuxième cas de décès au Coronavirus à Madagascar. Sa mort a été confirmée par la Professeure Vololontiana Marie Danielle, porte-parole officielle du Centre de Commandement Opérationnel COVID-19.

Cette dernière a aussi expliqué que cette personne est morte à l'hôpital de l'usine Ambatovy et n'a pas été soignée par le protocole de traitement malagasy dont fait partie le Covid-Organics. A entendre les explications de la Professeure Vololontiana Marie Danielle, Ambatovy ne soigne donc pas ses malades avec le protocole malagasy basé sur le Tambavy CVO, et ne respecte pas les instructions des autorités sanitaires et politiques malgaches. En outre, les employés malades sont soignés dans l'enceinte même de la société et ne sont pas transférés ni à l'hôpital manara-penitra de Toamasina ni à Anosiala où sont traités les malades du coronavirus à Madagascar.

Fortement sécurisé. La société Ambatovy est donc considérée, en quelque sorte, comme une Cité dans la Cité ou un Etat dans l'Etat. Par ailleurs, c'est la société qui a communiqué en premier la mort de Ryan Reyes. Pourtant, au tout début de cette pandémie, l'Etat Malagasy a annoncé que seule la Professeure Vololontiana Marie Danielle est autorisée à faire une déclaration sur les informations concernant le COVID-19. Quid alors du statut de cette société ? C'est la question qui se pose.

Plusieurs interrogations s'imposent aussi sur la situation de quelques employés d'Ambatovy qui ont réussi à passer outre les mesures de mise en quarantaine pour se rendre à Antananarivo, Moramanga ou Antsirabe, et ont transmis le Coronavirus à d'autres personnes. Nul n'ignore pourtant que c'est un lieu fortement sécurisé et que, même en temps normal, il est impossible de franchir Ambatovy sans l'autorisation des responsables. Il convient de noter que les 7 et 8 mai derniers, plus de 350 membres du personnel de ladite Société, soupçonnés d'avoir été en contact avec des personnes contaminées, ont été soumis à un test PCR à Ambatovy.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.