Togo: Le pays va tester le 'covid-organics'

20 Mai 2020

Au Togo, les cas sévères de coronavirus sont traités à l'hydroxychloroquine. Les médecins pourraient également avoir recours au 'covid-organics' (CVO).

Depuis fin avril, à Madagascar, le président Andry Rajoelina s'est fortement impliqué dans la promotion d'un breuvage traditionnel présenté, sans preuve scientifique à ce jour, comme une solution à l'épidémie.

Malgré ces diverses zones d'ombre, la tisane a connu un début de succès sur le continent. Le 29 avril, le gouvernement de Guinée équatoriale a été le premier à envoyer un avion à Antananarivo pour recevoir sa cargaison.

A suivi celui de la GuinéeBissau, chargé de la livraison pour les pays d'Afrique de l'Ouest. Puis ceux des représentants de la Tanzanie et du Congo Brazzaville.

L'OMS a cependant multiplié les mises en garde.

'Les nouveaux malades seront également traités avec le Covid Organic', a confirmé mercredi le Dr Lidaw Alain Bawè, infectiologue. Mais pas avant des tests.

'Le président de la République a instruit le comité scientifique de mettre en place un protocole pour l'évaluer. Si l'essai s'avère concluant, le Togo envisage de passer une commande à Madagascar', a-t-il précisé.

Le CVO est un mélange comportant une espèce d'armoise originaire de Chine, Artemisia annua, et plusieurs plantes endémiques de Madagascar, dont le ravintsara, de la même famille que les camphriers.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.