Algérie: Sidi Omar - Le peuple sahraoui continuera sa lutte jusqu'à l'indépendance

- Le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, Sidi Mohamed Omar, a réitéré mercredi la détermination du peuple sahraoui à poursuivre sa lutte contre l'occupant marocain pour arracher sa liberté et son indépendance.

"Aujourd'hui, nous commémorons le 47e anniversaire de notre lutte armée qui a commencé en 1973 contre le colonialisme espagnol et se poursuit aujourd'hui contre l'occupation par le Maroc de certaines parties de notre terre", a écrit le diplomate sahraoui sur son compte twitter, à l'occasion du 47ème anniversaire du déclenchement de la lutte armée (20 mai 1973).

Lire aussi: Anniversaire-lutte armée sahraouie: une détermination intacte pour arracher son indépendance

La date du 20 mai 1973 demeure un évènement historique pour les Sahraouis qui avaient décidé, ce jour-là, sous la houlette du Front Polisario, représentant unique et légitime du peuple sahraoui, de prendre les armes pour arracher leur indépendance face à l'occupation d'abord espagnole et ensuite contre le Maroc, qui avait envahi les territoires sahraouis en 1975.

A cette date, un groupe de combattants sahraouis avait décidé d'attaquer le poste espagnol d'El Khanga, à l'est de la ville de Smara.

Cette opération annonçait alors le déclenchement de la lutte armée dans le Sahara occidental, suivant les résolutions prises dix jours avant, soit le 10 mai, lors du congrès constitutif du Front Polisario qui avait décrété dans son texte fondateur que "c'est par le fusil que la liberté sera arrachée".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.